Une piscine yin et yang à la fois…

La complémentarité du yin (principe féminin) et du yang (principe masculin) se retrouve de façon sous-jacente dans bien des domaines. Même parfois dans la conception des piscines! Témoin cette superbe réalisation au cœur de la Bourgogne, une véritable piscine yin et yang, sans esprit japonisant…

A notre époque de concurrence acharnée, il existe encore des architectes paysagistes heureux ! Comme François Dubreuil, qui exerce depuis plus de 20 ans à Beaune, dans l’une des plus belles régions viticoles de France. « Le secret, c’est avant tout d’être en harmonie avec son client » lâche-t-il dans un sourire. Et cette piscine atypique reste l’un de mes meilleurs souvenirs. » Il faut dire qu’il connaît son client Victor depuis longtemps et que ce n’était pas la première fois que ce dernier faisait appel à lui.

Piscine M. DUBREUILExploitant viticole, solide gaillard dominant le monde de sa puissante silhouette, Victor a la passion du beau et de la nature maîtrisée. Et, choses rarissime et d’autant plus appréciable, il sait écouter les suggestions. Pour l’implantation d’une piscine dans ce terrain d’un hectare dans un village à 5 kilomètres de Beaune, il a pensé d’abord à un bassin de 6×12 m, enfoui dans la verdure d’un jardin à l’anglaise. Mais au fil des discussions, le projet se transforme. A l’arrivée, la piscine fera 35 m de long sur 8,50 m de large !

Sur la forme du bassin que Victor aimerait rectangulaire et droit, il doit affronter sa femme Amandine qui, elle, ne rêve que de courbes… François leur soumet un projet audacieux qui devrait les mettre d’accord : une piscine en deux parties, un côté droit, l’autre s’évasant en courbe douce. Un vrai bassin yin et yang, ratifié par le couple. Même si François décide d’ajouter une nage à contre-courant dans la partie droite, pour être sûr de bien travailler ses longueurs.

A la jonction de ces deux profils si différents, François propose à Victor d’installer une statue d’un artiste local, qui représente un couple. D’abord réticent (l’artiste local n’est pas précisément bon marché), il cède. Aujourd’hui la statue fait partie intégrante de l’ensemble et symbolise parfaitement le couple.

Si Victor suit les conseils de François en matière d’installation, il reste intransigeant sur le choix du fournisseur. « Il n’était pas question de choisir un autre partenaire que Diffazur, se souvient l’architecte. Victor avait apprécié la qualité de la réalisation chez l’un de ses amis. Diffazur faisait donc partie du projet dès le départ. » Les dimensions et la forme inhabituelle de la piscine constituent un ensemble original, très différent des réalisations de la région. Un effet encore renforcé par le fond du bassin en galets, qui donne un effet très naturel. François a opté également pour un système de couverture qui disparait, une fois repliée,  dans deux caissons enterrés de part et d’autre. « Il a fallu deux couvertures différentes, vu les dimensions. Mais elles se raccordent parfaitement, commente notre paysagiste. Et surtout, d’une simple pression du doigt, elles se replient dans leur caissons respectifs. »

Pas question en effet de défigurer la romantique composition de ce parc (à près d’un hectare, on ne peut plus parler de jardin…) !

Pour en savoir plus:

Diffazur Logologo piscine simple

Retrouvez Diffazur

sur le salon en décembre,

au STAND B26 et C26 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.