Même si les finances ne le permettent pas toujours tout de suite, le projet d’une piscine ne fait que renforcer la valeur d’une maison. Même si, au départ, elle n’est envisagée que pour améliorer la douceur de vivre au quotidien…

PHOTOLorsque Laurent s’installe avec sa famille, il y a douze ans, dans sa maison située dans un village à 15 kilomètres de Nantes, il a déjà en tête un projet de piscine. Après tout, le terrain de 1400m2, dont la plus grande partie s’étend sur l’arrière de la maison, le permet. Ce qui coince, ce sont les finances ! Comptable dans un cabinet d’assurances, Laurent n’a pas des moyens illimités… Il lui faudra donc attendre presque dix ans, le temps de finir de payer sa maison. “Finalement, lorsqu’on est obligé d’attendre, cela entretien l’envie ! philosophe-t-il aujourd’hui.

Une fois le budget verrouillé, notre homme s’attaque à la réalisation. Il a déjà des idées bien arrêtées. Il s’agit en effet d’implanter un bassin de 8,5 x 4 m, à l’arrière, en  prolongement de la terrasse, un garage inutilisé pas très loin servant de local technique. Après quelques recherches sur Internet, quelques achats de revues spécialisées, Laurent se prend par la main. “Je me suis déplacé à chaque fois dans les showrooms des cinq fournisseurs que j’avais repéré. Les photos ne sont pas suffisantes pour se faire une idée !”

Une véritable quête du Graal, avant d’être définitivement séduit par les Piscines Caron. “L’élément déterminant, je pense, a été leur traitement de l’eau par filtre à sel. J’appréhendais le chlore, tellement agressif pour la peau” précise-t-il. La compétence et l’écoute de l’équipe font le reste.  “Ils n’étaient pas les moins chers, mais au vu du déroulé du chantier, je n’ai pas regretté mon choix.”

Effectivement, le chantier se déroule sans incident, avec un respect absolu des délais. Pas si simple, dans la mesure où le terrain présente des difficultés d’accès. “Il a aussi fallu attendre que le sol ne soit pas trop humide. Ils ont commencé à creuser à la fin de l’automne, pour une première mise en eau en avril 2011, se souvient-il. J’ai tellement apprécié leur travail que je les ai recommandés à tous mes amis!”

Après trois saisons, Laurent peut tirer des conclusions — positives — de son investissement. “L’hiver, bien sûr, cela ne change rien à notre vie. Le bassin est bâché, car je trouve les abris de piscines particulièrement inesthétiques. Mais l’été ! Rien qu’à voir le plan d’eau en revenant du travail, on se sent en vacances ! Notre vie sociale est beaucoup plus intense dès le retour des beaux jours. La piscine constitue un lieu de détente que tout le monde apprécie, les enfants en tête, qui s’empressent d’y donner rendez-vous à toute leur bande d’amis!”

Pour en savoir plus:

Caron Piscines LogoLogoPiscine&Spa+dates+lieu

Retrouvez Caron Piscines – Stand B04 sur le Salon Piscine & Spa du 7 au 15 décembre 2013

Pin It on Pinterest

Share This