Acheter un spa est souvent une décision longuement mûrie. Avec plus ou moins de détermination… Mais parfois, l’achat déclenche un enthousiasme et une nouvelle façon de vivre !

brette-2Graphiste de son état, Patrick coulait des jours paisibles dans sa maison près de Guérande. Et pourtant, au cœur de ce parc de près de deux hectares, cet amoureux de l’eau sentait qu’il lui manquait quelque chose pour apprécier pleinement la nature qui l’environne. Alors, il y a quatre ans, il saute le pas… et se décide à installer un spa. “J’adore l’eau, la relaxation, je suis plutôt quelqu’un de speedé, et j’avais la place de l’installer. Je me suis mis en campagne ! se souvient-il, amusé.

D’emblée, il écarte les gros spas carrés et rigides. “Tous ces modèles ont un côté américain un peu bling-bling, qui à mon avis ne s’intègre pas dans la nature française.” Rien ne valant mieux, à son sens, que le test en “live”, notre homme a brette-3l’occasion de tester un spa Softub chez une amie à La Baule. “C’est simple : j’ai été conquis tout de suite ! Il y a sur ces modèle un moelleux des formes très appréciable. Même si les jets sont moins puissants que sur un modèle rigide… je préfère de loin cette esthétique arrondie.” C’est donc le bouche à oreille qui guide son choix. L’installation étant d’une simplicité biblique, il propage à son tour la bonne nouvelle et apporte par la suite deux autres clients à Softub dans la foulée.

“C’est simple, je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas plus de personnes qui possèdent un spa chez eux. Pratiquement pas d’entretien, la consommation électrique représente à peine celle d’un réfrigérateur supplémentaire… et vous avez l’occasion de vous relaxer au brette-1moment précis où vous en avez besoin.” Il faut dire que l’installation du spa a bouleversé le quotidien de notre graphiste. Dans le bon sens. “C’est fou ce que cet équipement a pu améliorer ma qualité de vie, avoue-t-il. Je l’utilise surtout le soir entre 20h et 22h30 ( et par tous les temps). Se relaxer dans l’eau chaude sous un beau clair de lune, il y a vraiment de quoi vous réconcilier avec l’existence. J’en profite, au bout de quinze minutes, quand les muscles sont bien chauds, pour pratiquer des étirements : je fais mes exercices de yoga dans l’eau !” En tout, Patrick bénéficie d’une remise en forme de trois quarts d’heure chaque soir.

Sa vie sociale en revanche ne s’est pas modifiée. “En fait, nous confie-t-il, nos amis n’osent pas vraiment nous demander de l’utiliser. La peur de se mettre en maillot, peut-être ? D’autant que j’ai des consignes très nettes: ni apéro ni cigarettes quand on utilise le spa. C’est presque antinomique pour moi !” A l’arrivée, le spa reste donc un plaisir (presque) solitaire. Pour preuve, cette cousinade qui a réuni plus de soixante dix personnes dans son jardin… et fermé le spa, recouvert pour l’occasion de sa bâche hivernale…

Pour en savoir plus :

Softub Logo

Pin It on Pinterest

Share This