Pas facile de se mettre d’accord sur un projet de piscine, lorsqu’il s’agit de satisfaire à la fois des nageurs passionnés et une femme qui déteste l’eau !

Très impliqués dans leurs professions respectives, Patrick,  médecin sur un créneau très pointu ne comptant que trois spécialistes en France, et Véronique, responsable d’actions de prévention en faveur des adolescents en difficulté forment un couple uni. Passion commune pour leur métier : pratique intensive de la moto. Tout les rapproche,  sauf… l’eau !

Si Patrick adore nager, si leurs trois enfants sont devenus aujourd’hui des nageurs de haut niveau, Véronique se révulse à la simple idée de plonger dans un bassin, attitude héritée d’un traumatisme ancien, vécu à l’âge de sept ans.

La rénovation de leur maison de Marly-le-Roi, achetée en 1996 va pourtant les mettre d’accord sur ce point, de manière imprévue. La demeure date de 1825 et les premières années s’organisent surtout autour de la remise en état des lieux inhabités depuis sept ans : murs qui s’écroulent, humidité, etc. Quand le rendez-vous des araignées est enfin déblayé, la maison a pris de l’allure. Mais comme toutes les maisons de cette époque, elle reste un peu obscure, avec des murs épais sur une petite surface au sol (70m², au grand dam de Véronique). Patrick, de son côté, rêve d’une piscine, qui lui permettrait de faire du sport sans empiéter sur son carnet de rendez-vous déjà sur-booké.

Lorsque sur un salon à Paris, ils se retrouvent par hasard sur le stand d’Import Garden, ils échangent brusquement un regard ravi. C’est peut-être la solution à leurs envies respectives: il suffirait d’ouvrir un mur du salon, d’accoler la piscine le long de la maison et de surmonter le tout de l’un de ces élégants abris-vérandas qu’ils sont en train de découvrir…

Un petit bémol vient pourtant tempérer leur enthousiasme. Leur maison étant située dans un secteur protégé, il faudra solliciter l’agrément des architectes des Bâtiments de France pour obtenir l’autorisation de réaliser leur projet. Le responsable d’Import Garden évalue les chances de l’obtenir à 30% “Ils étaient beaucoup trop pessimistes”, commente Véronique. “En fait, le projet était tellement bien fait, que nous avons obtenu l’accord tout de suite.”

La collaboration avec Import Garden s’enclenche donc sous d’excellents auspices… et se poursuit de même. “Je n’ai jamais rencontré une entreprise qui travaille avec autant de précision“, souligne Véronique.  “Ils ont été dans la transparence absolue, étaient là à l’heure, ont terminé le chantier à la date prévue, ont tout nettoyé derrière eux.”

La maison s’enrichit donc rapidement d’une verrière supplémentaire de 80m², surmontant une piscine de 8x4m, qui illumine le salon. Patrick a obtenu son espace d’entrainement quotidien et Véronique, son supplément de lumière, car si elle n’aime pas nager, elle adore voir le soleil se fragmenter en mille éclats sur un plan d’eau.

Et les enfants, me direz-vous ? Quand ces nageurs de compétition rentrent à la maison, plutôt que de s’entrainer dans un bassin qui leur parait ridicule comparé à leurs piscines olympiques, ils transforment le lieu en piste de danse, imitant ainsi sans le savoir les célèbres soirées techno des Bains de Rudas à Budapest. Une utilisation que Véronique et Patrick n’avaient pas prévue… mais qu’ils adorent !

En savoir plus
Import Garden
www.importgarden.net

Pin It on Pinterest

Share This