La région tourne autour de l’eau : le Verdon, à la surprenante couleur émeraude serpente sur 172 kilomètres avant de se jeter dans la Durance. Ce qui n’empêche pas d’apprécier l’eau bouillonnante et domestiquée… en trois formules séparées !  

Lorsque Jean-Luc, cuisinier de COLOMBIER -3son état, décide en 1987 de créer un hôtel de toutes pièces avec sa femme Brigitte et ses beaux-parents, il visualise parfaitement le projet. Le Colombier est une grande maison provençale, qui donne sur un panorama impressionnant d’oliviers et de champs de lavandes, à cinq kilomètres à peine des Gorges du Verdon. Le couple décide d’ajouter à la maison originelle un bâtiment qui abritera 22 chambres. La région attire principalement des randonneurs et des amoureux de la nature, amateurs de calme et de sérénité. Cela tombe bien !

Jean-Luc a renoncé à la restauration. “Nous sommes à COLOMBIER-1cinq minutes à pied d’un village qui abrite de très bons restaurants. Autant laisser le choix à nos hôtes ! Nous voulions nous dédier uniquement à l’hébergement et à une certaine qualité d’accueil.” La seule contribution culinaire de notre ex-cuisinier reste donc aujourd’hui la fourniture d’un excellent petit déjeuner ! Mais Brigitte, sa femme, qui dirige l’établissement, reste ouverte aux suggestions des clients… et à son instinct.

En compagnie de son mari, elle a pu apprécier les bienfaits d’un spa et sent que ses clients y seraient sensibles eux aussi. “A l’époque, en 1999, très peu COLOMBIER-5d’hôtels proposaient des bains à remous…, se souvient Jean-Luc. Quand on aime, on ne compte pas. Ce n’est pas un, mais trois spas que nos hôteliers vont installer. Un spa de nage tout d’abord, qui, avec sa forme toute en longueur et sa nage à contrecourant, remplace avantageusement la piscine. Un peu en contrebas, un spa carré à six places, qui permet de se relaxer après une longue marche. Et enfin, un an plus tard, un spa octogonal vient compléter le trio. De quoi satisfaire tous les clients !

Le choix du fournisseur n’a pas posé de problème. ” Vous savez COLOMBIER2en 2000, il y avait beaucoup moins de revendeurs de spas et de pisciniers qu’aujourd’hui, sourit Jean-Luc. Clair Azur était le seul à proposer les modèles que nous aimions, en émaux de Briare…” Et comme l’installation se déroule sans incident, c’est tout naturellement chez Clair Azur que nos hôteliers commandent leur troisième spa, un an plus tard.

Une décision que le couple n’est pas près de regretter. COLOMBIER4Mais avec un temps maussade comme cette année, la perspective d’une eau à 35-36° reste attirante pour tous. Après avoir été parmi les premiers hôtels de charme à proposer des installations de bien-être, les propriétaires  du Colombier partagent avec leurs clients, une certaine douceur de vivre…

 

Pour en savoir plus:

Clair Azur Logo

logo