Le retour des beaux jours est la promesse, pour les heureux propriétaires de piscine, de profiter à nouveau de bons moments de baignade en famille ou entre amis. Mais avant ces réjouissances, il faut tout d’abord remettre le bassin en activité. Quand et comment remettre sa piscine en service ? Quels sont les gestes d’entretien à prévoir ? C’est tout l’objet de cet article !

Quand remettre en service une piscine ?

Avril-mai : la période idéale

Le seuil de température pour remettre en route sa piscine est le même que pour l’hivernage : 12 °C. Dès les mois d’avril-mai, vous pouvez donc envisagez de rouvrir votre bassin.
À cette période, l’eau est encore à basse température, et les algues ne se sont pas formées. Surtout si vous avez gardé un œil sur votre piscine durant l’hiver. En revanche, si vous attendez trop, l’eau de la piscine va chauffer et risque très fortement de tourner trouble ou verte (avec donc prolifération de bactéries et d’algues.)

Remise en route en fonction du type d’hivernage choisi

Si vous avez opté pour un hivernage actif avec une filtration au ralenti, la remise en route ne sera pas trop longue car l’eau sera relativement propre. Ajustez le temps de filtration, nettoyer le bassin et contrôler les paramètres de l’eau.
Mais si vous avez choisi un hivernage passif, n’attendez pas trop avant de checker tout votre matériel (pompe, vannes, boitier électronique, système de filtration….)
En attendant de pouvoir vous baigner à nouveau, vous pouvez tout à fait conserver la bâche ou couverture d’hivernage pour protéger votre eau.

Comment entretenir sa piscine pour la remise en activité ?

Quelles sont les différentes étapes pour remettre sa piscine en activité ?

1- Ôter la couverture ou la bâche d’hivernage

Si vous n’avez pas pensé à régulièrement la nettoyer pendant l’hiver, elle peut être alourdie par l’eau de pluie et les feuilles ou autres débris de la nature. Attention de ne pas faire tomber ces saletés dans l’eau de votre piscine en la retirant. Profitez-en pour bien nettoyer la bâche à l’eau claire. Si vous ne comptez plus l’utiliser, attendez bien qu’elle soit sèche avant de la remiser.

2- Retirer les accessoires anti-gel

Sortez de l’eau gizzmos, flotteurs, bouchons d’hivernage et coffret anti-gel, nettoyez les et rangez-les jusqu’à l’hiver prochain.

3 – Nettoyer le bassin et les alentours

Lavez la plage et les margelles avec un balai brosse ou un jet d’eau puissant, et la ligne d’eau à l’aide d’une éponge spéciale. Frottez également les parois, le liner et le fond du bassin avec une brosse ou à l’aide d’un robot ou d’un aspirateur, même si à première vue, vous avez l’impression qu’il n’y a pas besoin de le faire.

4- S’occuper des équipements

Si vous avez ôté les skimmers et la pompe, c’est le moment de tout réinstaller. Idem pour le local technique ! Revisser si besoin les bouchons de la purge de la pompe ou du préfiltre. Mettre une cartouche neuve dans votre filtre ou rechargez-le en diatomées. Ajuster dès à présent la durée de filtration journalière, en fonction de la température de l’eau (pour rappel, on divise par deux la température :s’il fait 16 °C, votre filtration doit tourner 8h).

5- Préparer l’eau du bassin

SI vous étiez en mode hivernage passif, réajuster le niveau de l’eau. À savoir elle doit monter aux ¾ des skimmers. Vérifiez la qualité de l’eau et ajustez avec les produits nécessaires (pH, sel, chlore, brome, anti-algues, stabilisateur…)

Pour rappel :
● le pH doit se situer entre 7,0 et 7,2
● le TH (calcaire) entre de 80 et 120 mg/L
● le TAC entre 100 et 250ppm.

Vous pouvez effectuer un traitement de choc également si besoin, et n’oubliez pas de laisser alors tourner la filtration en continu 24 h ou 48 h, jusqu’à ce que l’eau devienne translucide.

Votre piscine est prête pour sa remise en service. En attendant de pouvoir vous baigner, pensez à la couvrir pour protéger l’eau et à tester régulièrement votre eau pour pouvoir ajuster rapidement les produits de traitement si nécessaire. Vivement l’été !

Pin It on Pinterest

Share This