En hiver, il ne suffit pas de couvrir sa piscine pour la protéger pendant la période froide. Car oui, même à cette période, il faut surveiller un minimum le bassin et l’eau. À partir de quand hiverner sa piscine ? Comment faire cet hivernage et protéger son bassin ? On vous dit tout dans cet article.

Le bon moment pour hiverner votre piscine

Pour un bon hivernage, tout est question de timing.

Le bon indicateur : la température de l’eau

Il est en effet d’usage de passer en hivernage à partir du moment où l’eau va atteindre 12 °C ou moins. En effet, au-dessus de cette température, on considère que c’est un peu tôt car l’eau est encore trop “chaude” et vous courrez le risque de voir se développer des micro-organises indésirables (algues, champignons….) durant la période d’hivernage. Et personne n’a envie de retrouver un bassin avec une eau laiteuse ou verte à la sortie de la saison froide !

Quelles piscines sont concernées par l’hivernage ?

Les piscines extérieures, enterrées ou non, dans les régions où la température extérieure fait baisser celle de l’eau en dessous des 12 °C.

Ne sont donc pas concernées :

  • les piscines intérieures ;
  • les piscines hors-sol : la plupart du temps, à la fin de la saison des baignades, les propriétaires de piscine hors-sol démontables vont pour la grande majorité préférer vider leur piscine, la nettoyer et la ranger jusqu’à l’été suivant ;
  • les piscines extérieures (sous abri ou non) chauffées ;
  • les piscines extérieures dans des régions où la période hivernale est très douce (l’eau de la piscine ne descendra donc jamais en dessous des fameux 12 °C).

Comment hiverner votre piscine ?

Quand le bon moment est venu, comment concrètement faire hivernage de sa piscine ?
Vous avez le choix entre deux façons d’hiverner votre piscine : actif ou passif.

Passer en mode hivernage passif

L’hivernage passif (appelé également hivernage total) est à privilégier dans les régions où les hivers sont rudes. Ici, la piscine est en arrêt complet, avec vidange complète du circuit de filtration (pour éviter que de l’eau restée dans le circuit gèle par hiver trop froid).

L’avantage : vous ne vous occupez plus du bassin jusqu’à la remise en service de la piscine mais là, il faudra faire un nettoyage complet du bassin et de ses équipements.

L’hivernage passif en 5 étapes

  • Nettoyer à fond la piscine et ses accessoires :
    • ligne d’eau
    • escalier ou échelle
    • fond du bassin
    • les parois
    • le système de filtration
  • Baisser le niveau de l’eau en dessous des skimmers
  • Vidanger complètement le circuit de filtration (pour éviter que de l’eau stagnante ne gèle et endommage la tuyauterie)
  • Traiter l’eau : vous pouvez effectuer un traitement chlore choc (ou si vous préférez des produits moins agressifs, au brome ou à l’oxygène actif) ou faites le choix d’un produit de traitement d’hivernage.
  • Couvrir l’eau pour la protéger et éviter que les intempéries ne fassent monter le niveau de l’eau au-dessus des skimmers.

L’hivernage Actif ou semi-hivernage

L’hivernage actif (ou semi-hivernage) est conseillé pour les régions tempérées où il ne gèle pas ou si vous avez un système de chauffage de l’eau que vous laissez en marche pendant la période froide.
Dans ce cas, la filtration continue à tourner pendant l’hiver, mais au ralenti (2 à 3 heures quotidiennes) pour éviter que l’eau ne gèle en restant en mouvement. Cet hivernage facilite la remise en service car la qualité de l’eau est préservée.

L’hivernage passif en 5 étapes

Pour passer en hivernage actif il faut donc :

  1. Ralentir la filtration.
  2. Mettre une couverture (pas obligatoire, mais conseillé ne serait-ce que pour la protéger des caprices de la météo et des insectes).
  3. Surveiller la piscine pendant l’hiver, en vous assurant que la température de l’eau ne descende pas, et surveiller le bon fonctionnement de la filtration.
  4. Traiter l’eau avec des produits d’hivernage, ou en ajoutant si besoin de l’anti-calcaire ou en régulant le niveau de pH.
  5. Nettoyer régulièrement la piscine pendant la période hivernale.

Ce sont donc essentiellement votre région d’habitation et l’équipement de votre piscine (chauffage ou non) qui vont déterminer quel type d’hivernage vous devez choisir. Munissez-vous d’une couverture ou bâche d’hivernage et veillez à protéger votre piscine du froid et du gel, pour éviter notamment des problèmes de canalisations gelées. Hiverner votre piscine, c’est assurément la protéger pour mieux en profiter en été !

La piscine Diffazur possède des équipements intelligents qui la rendent auto-nettoyante, auto-régulée et auto-contrôlée. Catalogue gratuit
+

Pin It on Pinterest

Share This