On prend vite des habitudes au soleil des Iles : mer, piscine, baignade… Rien de plus tentant, une fois de retour en métropole, de reproduire le modèle, même au centre de la France !

M. DUTRAITLes déménagements, les affectations qui changent : un univers familier pour Jean-Michel. Sa fonction de gendarme l’amène ainsi en Guadeloupe avec sa femme, où il restera quatre ans. A son retour en France en 2004, il hérite de la maison familiale, située dans l’Indre. Et là se pose la question: améliorer l’habitat ou construire une piscine ? “En fait, nous avions pris des habitudes en Guadeloupe, se souvient-il. Alors, installer une piscine me paraissait une bonne idée pour les enfants et nous-mêmes. Une bonne façon de partager des moments ludiques.”

Jean-Michel ne prend pas le JPL-Atrium169projet à la légère. Pendant plus d’un an, il étudie l’emplacement, l’ensoleillement… Pour un investissement de ce montant, pas question de s’en remettre au hasard ! Dès le départ, l’abri fait partie intégrante de la réalisation. “Deux raisons à cela, précise notre gendarme. D’abord le climat bien sûr : nous ne sommes pas aux Iles ! Et ensuite, nous n’habitons pas en permanence cette maison. Seule ma mère y réside à demeure, nous n’y venons qu’en week-end ou pendant les vacances. Il me fallait donc simplifier au maximum l’entretien et pour cela, rien de mieux qu’un abri.”

Là encore, Jean-Michel ne cède pas à une impulsion. Il passe en revue les différents modèles. Jusqu’à tomber sur Atrium Plein Ciel qui lui parait offrir un excellent rapport qualité/prix. “C’est un JPL-Atrium172modèle évolutif, auquel je pourrais ajouter des éléments pour l’agrandir. Non pas que je l’envisage, l’abri actuel recouvre 125m2, mais j’aime bien savoir que j’en ai la possibilité.” En tout il lui faudra une bonne année et demie pour venir à bout de l’affaire. Avec l’aide de son maçon, il effectue une grande part des travaux, avant d’installer une coque en forme de haricot, de 8×4,25 m. C’est Nathalie, sa femme, qui a insisté pour ce modèle, le but n’étant pas de construire un bassin olympique pour faire des longueurs, mais de créer une piscine ludique destinée à l’animation familiale.

Les commentaires des amis vont bon train. Quand Jean-Michel construit le mur sur lequel va s’appuyer l’abri, ils comparent l’édifice à un mur de prison. “Mais moi j’avaisJPL-Atrium211 exactement en tête ce que je voulais faire…” sourit le dynamique quadragénaire. Mais parfois, tout ne se déroule pas exactement comme prévu ! Comme ce jour, pendant l’installation de l‘abri, où une bourrasque de vent s’engouffre par la porte de l’abri et arrache un élément de la toiture, qui s’envole avant de retomber lourdement sur la terrasse à quelques centimètres de lui. “Ce jour-là, j’ai bien cru que j’allais le recevoir sur la tête…” Il en sera quitte pour installer des vis anti-arrachement qui, jusqu’à présent, se sont avérées efficaces.

Pas de regret, donc. La réponse ne tarde pas. “Non, absolument pas. Si ce n’est peut-être pour la forme de la piscine, qui limite un peu le choix en matière de couverture. Avec une forme plus traditionnelle, j’aurais pu installer une couverture électrique.”

Pour en savoir plus:

Atrium Plein Ciel v2

Pin It on Pinterest

Share This