« Pas une piscine de jeux, une piscine de bien-être »

Quand un nageur, même amateur, conçoit une piscine, il dédaigne tous les équipements ludiques. Adieu nage à contre-courant, cols de cygne et autres fantaisies : ici, il s’agit de se faire du bien… en nageant.

 

Quand Jean-Pierre emménage dans sa nouvelle maison en Savoie, en janvier dernier,  il sait déjà qu’il va faire installer une piscine. Après tout, ses 1000 m² de terrain le lui permettent. Une évidence pour ce dirigeant du BTP qui, comme sa femme, adore nager.
« Bien sûr, il y a un lac à proximité, mais ce n’est pas pareil. Nous voulions un peu de confort et pouvoir exercer une activité sportive à la maison », nous confie-t-il. « De plus, la natation est excellente pour les gens qui souffrent du dos, comme ma femme. Notre piscine de 3 x 12 m est un bassin de nage. De toute façon, nous voulions une piscine de détente, pas une piscine de jeux. Cela fait longtemps que nous n’avons plus d’enfant à la maison ! »

Aucun problème, il est vrai, pour le choix du partenaire. Cela fait longtemps que Jean-Pierre connaît et collabore, dans le cadre professionnel, avec les fondateurs de l’Esprit Piscine. Ils sont même devenus des amis. Le chantier se déroule donc harmonieusement, sans incident notable. Quoique. Une fois posé, le premier volet roulant… prend l’eau. Ce qui n’est tout de même pas sa fonction première !  Problème de fabrication, pièce manquante ? Il faut quelques jours pour résoudre l’affaire.

Mais notre homme n’en a cure. Il en a vu tellement d’autres sur ses chantiers ! « C’est à cela que l’on reconnait les vrais professionnels ! Ils ont pris leurs responsabilités  et sont revenus poser un autre volet… Le tout entièrement pris en charge par l’entreprise. Pour moi, c’est une garantie de sérieux ! »

A aucun moment, en effet, Jean-Pierre ne regrette son investissement. Installée en mai 2012, sa piscine a vécu sa première saison, en mettant en valeur cette maison contemporaine située en pleine ville. Tout au long de l’été, le couple a profité pleinement du bassin en l’utilisant chaque jours jusqu’à la dernière semaine d’octobre. Depuis, Jean-Pierre a mis son espace détente en hibernation. « Jusqu’au printemps prochain !  » précise-t-il, l’œil déjà plein de regrets.

 

 

 

 

Pour en savoir plus :

Retrouvez L’Esprit Piscine en décembre sur le salon au stand D22

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.