Pas facile de créer une maison d’architecte sur un petit terrain, en y ajoutant une piscine ! Reste alors la solution ultime : intégrer la piscine dans les fondations de l’habitation.

 

Lorsque Hervé décide de s’offrir une maison de ville, sur un terrain de 250 m² aux portes de La Baule, il sait déjà qu’il ne choisira pas une architecture traditionnelle. Il imagine sa maison comme un loft, pour garder une impression d’espace. Et, malgré l’exiguïté du terrain, il n’est pas question de renoncer à la piscine. Car Hervé et sa femme, Marie, sont d’ardents nageurs, habitués à disposer d’une piscine à demeure. Aucune raison non plus de faire l’impasse sur un point d’eau : les températures estivales grimpent vite dans la région.

Un premier projet prévoit un bassin au bout du jardin. Une disposition refusée par les autorités par manque d’espace requis. Alors, renoncer ? Ce n’est pas trop le style de notre homme, habitué à diriger son entreprise avec énergie et persévérance.

Puisqu’on lui refuse de placer sa piscine dehors, pourquoi ne pas l’imaginer… dedans ? Et c’est le début d’une incroyable aventure. Car la maison va s’articuler autour de la piscine. « C’était un peu fou », se souvient Hervé. « En fait, nous avons construit les fondations de la maison en même temps que le bâti de la piscine… »

Pas question de choisir un pisciniste au hasard pour une réalisation aussi délicate. Hervé empoigne son bâton de pélerin, fait le tour des fournisseurs éventuels et s’arrête sur Caron Piscines. « J’ai aimé leur disponibilité, leur professionnalisme… et aussi leur système de filtration », explique-t-il. « De plus leur commerciale était vraiment compétente. Nous avons été pris en charge depuis le début. » C’est ainsi que vont s’imbriquer, au fil du chantier, les fondations de la maison et de la piscine. Les relations avec Caron resteront d’ailleurs au beau fixe bien après la fin du chantier, car Hervé ne tarit pas d’éloges sur la qualité du service après-vente.

Le 22 novembre 2011, tout est terminé. Hervé et Marie, ravis, plongent dans leur piscine de 4,50 x 2,50 m, qui va peu à peu devenir le cœur de la maison. « Que voulez-vous, nous adorons l’eau ! Surtout à 28/29° comme c’est le cas chez nous. Et, en en plus, c’est beau. » Et ne croyez pas qu’une mini piscine ne permet pas de s’entraîner ! Le couple a acheté également un arc de nage, un système d’attache qui permet de nager sans avancer. « Mille fois plus intéressant qu’une nage à contre-courant », estime Hervé. « Et beaucoup plus simple à installer ! « Car si leurs enfants, eux, sont partis mener leur vie ailleurs, nos deux nageurs utilisent leur piscine tout au long de l’année… sans bouder leur plaisir.

Retrouvez Caron Piscines en décembre sur le salon au stand C3-B4

Pin It on Pinterest

Share This