On a beau posséder une maison familiale, un grand terrain et une irrésistible envie de piscine, on peut hésiter pour des raisons de sécurité… Surtout lorsque la famille compte trois enfants.

 

Malgré la maison familiale perchée sur les hauteurs de Chambéry, malgré le grand terrain, Jean-Bastien et sa femme Christine ont longtemps résisté à leur envie de piscine. « La piscine, on en construira une, lorsque vous saurez tous nager, pas avant », avait-il déclaré fermement. Car en père responsable, Jean-Bastien n’entend pas transiger sur la sécurité de sa progéniture. Il n’en fallait pas plus pour motiver ses trois enfants. En 2011, même la petite dernière, à six ans, frétille dans l’eau comme un gardon !

Entre-temps, le projet a déjà fait son chemin dans l’esprit de leurs parents. Leur père a déjà passé en revue tout ce qui pouvait se faire sur le marché. « J’ai fait établir quatre devis. C’est incroyable ! Pour la même réalisation, les prix variaient du simple au double. », s’étonne-t-il encore aujourd’hui.

Mais un concepteur en particulier a déjà attiré son attention. L’Esprit Piscine a en effet réalisé la piscine de l’un de ses voisins, et le résultat est tout à fait plaisant. « En fait, je voulais quelque chose de très différent. Mais j’ai été totalement séduit par la compétence du commercial. Il a su écouter ce que nous voulions et faisait face à nos demandes avec beaucoup de savoir-faire. » De plus, L’Esprit Piscine a un atout de taille : son créateur a été paysagiste et ses réalisations s’intègrent parfaitement à l’environnement. Un élément primordial pour le couple.

 

« Nous avons privilégié un aspect bassin pour notre piscine de 6 x 6 m, avec des hautes margelles de pierre. Comme nous disposions de pierres anciennes disséminées sur le terrain, nous les avons rassemblées près de la piscine pour créer un jardin de pierres. Grâce à L’Esprit Piscine, nous avons eu également de l’herbe verdoyante dès cette première saison ». Pourtant, au positionnement de la piscine, en février 2012, l’herbe verte n’était encore qu’un fantasme : le terrain a disparu sous une couche de 15 cm de neige fraîchement tombée. Pas le plus sûr moyen de déterminer le bon emplacement du futur bassin ! Autre élément que notre actif quadragénaire n’avait pas prévu : le bouleversement que représente la création d’une piscine. « Nous sommes un jour revenus de week-end… et c’était Beyrouth ! », se souvient-il. « Je ne m’étais pas imaginé que creuser une piscine était si compliqué et qu’il y avait tant à faire ! »

 

Fin mai 2012, arrive le grand moment : la piscine est en eau, la pompe à chaleur fonctionne… et toute la famille pique une tête dans cette piscine tant attendue. « J’ai retrouvé la sensation de nager », avoue Jean-Bastien. « Combien de fois, cet été, ai-je pu nager trente minutes en sortant du bureau, et me débarrasser de tous mes soucis ? Et surtout, comment ai-je pu m’en passer jusque là ? »

Une question que ne se pose plus pour sa famille. Le bassin a pris sa place d’espace convivial estival, avant de prendre ses quartiers d’hiver… Jusqu’à l’été prochain !

 

 Pour en savoir plus :

 

Retrouvez L’Esprit Piscine en décembre sur le salon  au stand D22