Que ne ferait-on pas pour une piscine dans son jardin ? Il faut parfois se soumettre à des choix cornéliens. Mais en fin de compte, la décision s’impose d’elle-même…

Se décider pour une piscine n’est pas toujours un choix facile. “Vous pouvez le dire, s’exclame en riant Monsieur G., heureux propriétaire d’une piscine Caron depuis trois ans. Moi, la piscine m’a coûté ma Mercedes !” L’aventure ne manque pas de sel. Lorsque Monsieur G. se retrouve au chômage à 58 ans, il décide de quitter la capitale et de s’installer à 30 km de La Baule, entre Nantes et Vannes. Après une vie professionnelle trépidante, il en a définitivement assez de la banlieue parisienne. Avec sa femme, il achète une maison sur 2 000 m2 de terrain. Il fait également l’acquisition d’une très belle berline Mercedes. “Vous savez ce que c’est, la cinquantaine passée, on éprouve le besoin de se faire plaisir. Les hommes sont tous de grands enfants. Et une belle voiture, ça flatte un peu l’ego, se moque-t-il gentiment de lui-même.

Mais cette acquisition ne fait pas l’unanimité. Sa femme ne l’entend pas de cette oreille. Avec le prix de la voiture, ils auraient parfaitement pu installer une piscine dans le jardin, estime-t-elle, relayée en boucle par leurs deux enfants, respectivement âgés à l’époque de 22 et 24 ans, mais qui se verraient bien plonger dans une eau turquoise quand arrivent les premières chaleurs.

Monsieur G. finit par rendre les armes. Un lundi matin, après un week-end particulièrement riche en allusions diverses, il bougonne un peu et met en vente sa voiture, la vend en deux jours. “En fait, je ne l’aurai gardée que trois mois!” soupire-t-il.  L’affaire de la piscine est lancée. En réalité, notre homme a déjà des idées bien arrêtées sur la question. “Je voulais une piscine en dur, car j’avais entendu trop de rumeurs négatives sur les coques”. Le choix de Piscines Caron se fait tout naturellement, car Monsieur G. apprécie la technologie utilisée par l’entreprise. “On voyait bien que cela serait facile à monter.” Et, de fait, la réalisation de la piscine ovale de 9×4 m se fera en deux semaines chrono, comme prévu.

Une collaboration particulièrement efficace, d’autant que le couple acquiert de la sympathie pour le tout jeune commercial qui suit l’affaire. “Le service après-vente m’a bluffé, commente notre tout jeune retraité. Nous avons eu un problème de liner : une pointe de ciment ressortait en perçant le revêtement. Non seulement le directeur commercial s’est déplacé en personne pour constater le problème, mais l’entreprise a refait entièrement le liner, sans qu’il ne nous en coûte rien. Je n’ai pas rencontré souvent une telle conscience professionnelle.”

Trois ans après, la piscine n’a jamais suscité le moindre problème, contrairement aux craintes que nourrissait en secret Monsieur G.. La pompe à chaleur maintient la température à 28° et le bassin est devenu la pièce maîtresse du jardin : un pôle de convivialité qui attire enfants et amis dès les premiers beaux jours.

Pin It on Pinterest

Share This