Le chlore est le désinfectant le plus utilisé pour les propriétaires de piscine car il est pratique et très efficace. Il lutte contre les champignons, les algues et les bactéries et se trouve sous forme de galets, granulés ou liquide. Comment l’utiliser dans votre piscine ? Mode d’emploi !

Le chlore sous toutes ses formes

Le chlore se dose en fonction de la taille de votre bassin. Plus votre piscine sera grande, plus les bactéries et les micro-organismes sont susceptibles de s’y développer rapidement. Il faut donc un suivi régulier du taux de chlore pour garantir une eau limpide et propre.

Vous trouverez le chlore sous différentes formes :

⦁ les galets : c’est le plus courant pour l’entretien d’une piscine particulière ! Placés dans les skimmers ou dans un distributeur flottant, c’est un chlore dit lent qui se diffuse peu à peu.
⦁ les pastilles : on les utilise surtout si besoin d’un traitement choc (appelé chlore choc) car il se dissout rapidement et agit vite. On le trouve aussi sous forme de poudre.
⦁ les sticks : à utiliser avec précaution, car sous cette forme, le chlore ne contient pas de stabilisant et demande un suivi du taux de chlore accru.
⦁ liquide : il s’agit là plus d’une eau de javel qui contient 2,6 % de chlore actif. On la dilue dans de l’eau avant de traiter. L’idéal : l’utiliser avec un pH compris entre 7,2 et 7,6.

A savoir : dans les piscines publiques, le chlore est plutôt utilisé sous forme gazeux.

Les avantages et inconvénients du chlore

Les avantages du chlore :

⦁ Très efficace pour traiter l’eau, la purifier et la désinfecter
⦁ Simple d’utilisation, placé dans les skimmers ou directement dans l’eau
⦁ Économique.

Les inconvénients du chlore :

⦁ Peut provoquer des irritations des yeux et allergies cutanées si mal dosé
⦁ Odeur forte (dû à la chloramine)
⦁ Doit être renouvelé souvent
⦁ Plus la piscine est grande, plus il faut de chlore
⦁ Plus il fait chaud, moins il est efficace (c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il n’est pas utilisé pour les Spa).

Bien utiliser le chlore en piscine

Comment mesurer le chlore et le doser ? On vous explique les différentes étapes.
Analyse régulière du taux de chlore
Chaque semaine, il est conseillé de tester 4 paramètres :

1) la teneur en chlore : elle doit se situer entre 1,5 et 2 mg/l ou ppm si vous utilisez un stabilisant. Si non (on parle alors de chlore libre) elle se situe entre 0,5 et 1,5 mg/l.
2) le taux de pH : dans l’idéal, il se situe entre 7,2 et 7,4
3) l’alcalinité (le TAC): elle doit se situer entre 80 et 120 voire 140 mg/l
4) et l’acide isocyanurique (taux de stabilisant) : il doit être compris entre 20 et 30 mg/l ou ppm

Pour obtenir un bon taux de chlore, le stabilisant joue un rôle primordial car sans lui, le chlore perd en efficacité plus rapidement. En revanche, ne mettez pas trop de stabilisant, cela stopperait les effets désinfectants !

Pour vos mesures, vous pouvez utiliser un testeur électronique pour plus de simplicité ou avec des bandelettes d’analyse. Et ensuite ajustez en fonction des paramètres relevés !

Comment bien doser le chlore ?

Comme nous l’expliquions plus haut, le chlore doit être dosé en fonction de la taille de votre piscine et contrôlé régulièrement. Pour une juste dose, le plus simple est d’utiliser un régulateur de chlore, appelé également chlorinateur et qui vous garantit une eau propre.

Pour un bon dosage hebdomadaire :
1. Mesurer le pH et le taux de chlore dans l’eau de la piscine.
2. Ajouter du chlore en suivant les recommandations sur le paquet en fonction de la taille de votre bassin. On place les galets ou les sticks dans les paniers des skimmers ou dans un dosificateur flottant.

Le chlore liquide quant à lui est plutôt compliqué à doser manuellement : si vous l’utilisez, privilégier un doseur automatique !

Quels facteurs entrent en compte dans le dosage du chlore ?

⦁ le volume de votre bassin
⦁ l’ensoleillement de votre piscine
⦁ les débris et saletés présents dans la piscine
⦁ le nombre de baignades quotidiennes : plus vous vous baignez, plus le chlore se dégrade rapidement.

D’où l’importance de contrôler lors de période de baignade accrue les différents taux (pH, Chlore…). Pensez à vérifier si votre tablette de chlore est déjà dissoute ou non.

A savoir : pour les minis-piscines, il existe également des minis tablettes de chlore !

Pour un juste dosage de chlore, le mieux est donc de contrôler régulièrement votre eau pour une baignade agréable. Pensez au stabilisateur et nettoyez au fur et à mesure votre piscine pour éviter que le pH et le taux de chlore ne se dégradent trop rapidement. La clé du succès : une eau bien équilibre !

La piscine Diffazur possède des équipements intelligents qui la rendent auto-nettoyante, auto-régulée et auto-contrôlée. Catalogue gratuit
+

Pin It on Pinterest

Share This