Le Blog du Salon Piscine & Bien-Être
L'Incontournable pour réussir ses projets Piscine, Abri, Spa, Sauna & Hammam ...
Salon Piscine & Bien-Être3 au 11 déc. 2016 | Paris, Porte de Versailles

L’hivernage du bassin

L’hivernage d’une piscine sert à protéger la filtration et ses canalisations, la structure du bassin et son revêtement, des dégâts pouvant être occasionnés en hiver, notamment lorsqu’il gèle.
Il contribue par ailleurs à la bonne conservation de l’eau d’une année sur l’autre.
A moins de résider sous les tropiques, cette opération est indispensable.

 

La fermeture d’une piscine s’entreprend lorsque l’air extérieur est suffisamment froid pour garantir une température d’eau constante en-dessous de 15°C, idéalement de 10 à 12°C.
Ce seuil de température à partir duquel les algues ne se développeront plus, permet d’arrêter la filtration et de suspendre tout traitement de l’eau.


chlore-irrijardin
Avant l’hivernage

Avec la fin de la saison de baignade, certaines piscines sont parfois négligées. Parce qu’à l’hivernage, le niveau d’eau va être descendu sous les orifices de filtration, les appareillages arrêtés et le bassin couvert, certaines opérations doivent être entreprises la veille ou quelques jours au préalable, surtout en présence d’algues.

Traitement choc de l’eau

Un bon hivernage piscine implique préalablement que le pH soit ramené à son taux idéal, compris en 7,2 et 7,4 et que le traitement bactéricide soit rétabli dans ses valeurs hautes. Entreprendre donc un traitement de choc de l’eau et en cas de présence d’algues, verser un algicide. Accompagner ce traitement de l’eau d’une filtration en continue durant 24 à 48 heures.

Nettoyer le bassin

irrijardinCommencer par sortir les feuilles tombées à l’eau pendant l’automne à l’aide d’une épuisette, puis aspirer les poussières et/ou les algues déposées au fond, voire sur les parois, en les évacuant à l’égout. Nettoyer la ligne d’eau à l’aide d’un produit spécifique, lequel fera également des merveilles pour décrasser l’intérieur des skimmers. A défaut, durant l’hiver, le tanin des feuilles tachera irrémédiablement le revêtement de la piscine et les saletés, comme la ligne d’eau, deviendront vraiment tenaces.

 


Le jour de l’hivernage

Vidange des canalisations

Bassin propre, eau claire, le niveau de la piscine sera abaissé sous les orifices de filtration (skimmers, prise balai et refoulements) pour vidanger les canalisations en utilisant la pompe de la filtration, vanne d’aspiration de la bonde de fond ouverte et vannes des skimmers pour aspirer cette colonne d’eau, puis procéder de même avec celle de la prise balai. Arrêter ensuite la pompe.
Notons toutefois que cette méthode ne permet pas la vidange de la canalisation des refoulements. Il n’y en a pas vraiment en fait ; idéalement, pour cela, il faudrait disposer d’un aspirateur eau et poussières. Nous en recommandons vivement l’achat, pour qu’en positionnant son tuyau flexible à même les bouches de refoulements, l’eau soit entièrement extraite de la tuyauterie.

 

 

Découvrez la suite de l’article dans le magazine Ambiance PISCINES n°113 d’Octobre/Décembre 2016 !

Ambiance Piscines

Obtenez une eau pure et limpide pour votre piscine !

La fin de l’été approche et les intempéries risquent de ternir votre eau. Le traitement au chlore vous permet de désinfecter votre bassin mais ce n’est pas le seul élément à surveiller pour conserver une eau saine et claire.

 

Pour vous aider dans votre tâche, Miss Pool vous apporte ses conseils…

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le chlore de l’eau.

Beaucoup utilise le chlore pour désinfecter leur piscine, mais très peu savent réellement comment cela fonctionne, Miss Pool vous éclaire.
L’eau de votre bassin suit le cours de sa vie et son état est altéré par le soleil et les bactéries présentes dans l’air. Pour préserver votre eau, il est donc nécessaire d’éliminer les impuretés en utilisant des produits d’hygiène et de conservation garantissant ainsi la pureté et la transparence.
Sachez que la chloration a deux fonctions : elle détruit les micro-organismes tout en éliminant les matières organiques par oxydation.
Inversement, le taux de chlore est à contrôler car, à trop forte dose, il peut accélérer le vieillissement des éléments de votre bassin comme le liner, le système de filtration ou encore la tuyauterie. Pour les baigneurs, il peut également être nocif, voire engendrer des problèmes de santé.
Le juste milieu pour le taux de chlore d’une piscine se trouve donc entre 1 et 2mg/l.

 

L’équilibre de l’eau.

Pour conserver cet équilibre, 3 points sont à surveiller pour adapter votre traitement : le pH, le TAC et le TH.
Le pH est indissociable du chlore et des autres produits de traitement car c’est lui qui conditionne leur efficacité. Son taux doit se situer entre 7,2 et 7,4. Autrement, vous pouvez ajouter du pH moins ou plus pour l’équilibrer.
Le TAC est directement lié au pH puisqu’il indique la capacité de l’eau à équilibrer ses fluctuations. Le TAC est l’alcalinité de l’eau c’est-à-dire la quantité de sels minéraux présents. Il doit être supérieur à 10°f et idéalement inférieur à 30°f (sachant que 1°f = 10 ppm ou 10mg/l).
Le TH indique la dureté de l’eau et donc le niveau de calcaire. Son taux doit être compris idéalement entre 10°f et 20°f pour éviter que votre eau ne se trouble et que vos installations ne s’entartrent.

 

 

4e0ae995-f3c5-442c-86dc-4512b979aff0_page_home-2Les filtres à sable.

Certaines impuretés trop fines restent à la surface de l’eau et ne peuvent être retenues par le filtre à sable. Il existe donc des floculants qui permettent d’agglomérer les fines particules entre elles afin de former un ensemble plus compact et important qui sera filtré par le sable. Autrement, le chlore est consommé inutilement pour éliminer cette pollution.

 

Les algicides.

Pour aller jusqu’au bout de votre traitement, vous devez utiliser un algicide qui préviendra la prolifération des algues. En effet, avec la chaleur, les rayons du soleil et une désinfection insuffisante, les algues risquent de se développer. Il faut donc traiter pour éviter d’obtenir une piscine verte qui sera, elle, plus difficile à récupérer.

 

Comme le dit le proverbe, « mieux vaut prévenir que guérir », surveillez donc bien l’eau de votre bassin.

Sa longévité n’en sera que préservée !

 

logo-piscine-bien-etre-2016-fond-blanc
Retrouvez les professionnels de la piscine
sur le Salon Piscine & Bien-Être
du 03 au 11 décembre 2016
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 2.2 !
La billetterie est ouverte. Dès à présent, profitez des tarifs pré-ventes !

 

bouton-achetez-vos-billets


Alliance Piscines - Capture  Aqualift-Logo   diffazur Excel piscinesIdoine logo Irrijardin    Piscinelle-Logo petit  Steel & Style Logo

 

 

 

Les mesures de sécurité sanitaire des piscines collectives.

Exploitant d’une piscine à usage collectif, sa qualité et sa propreté influeront sur la réputation de votre établissement. Vis-à-vis de la loi, vous êtes responsable de la surveillance sanitaire. La Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) vous recommande les règles d’hygiène à réaliser et celles à communiquer aux baigneurs.

 

Découvrez comment garantir un bassin et des surfaces propres à vos clients…

 

 

abrisud-fredpieau-2015-inly-6100-2

Les mesures de qualité de l’eau.

Votre bassin est un lieu de convivialité pour tous vos clients et c’est un argument de vente pour votre établissement. Ainsi, vous vous devez d’assurer un entretien et un contrôle régulier et rigoureux pour garantir une eau propre à vos baigneurs.
Pour cela, vous devrez mesurer le pH, le niveau de chlore, la transparence et les désinfectants de l’eau. Attention, les mesures sont différentes que vous utilisiez du chlore actif au chlore libre/disponible. Cette surveillance doit être réalisée avant l’ouverture et au moins trois fois par jour.
Les équipements tels que les préfiltres, les filtres et les pompes doivent être surveillés, nettoyés voire purgés une à deux fois par semaine. Sachez aussi que la filtration ne suffit pas pour un usage collectif, qui nécessite une désinfection en permanence.
Pour assurer une qualité d’eau optimale et être tout à fait en règle, il est nécessaire de contrôler également la bonne circulation de l’eau et d’apporter 30 litres minimum d’eau neuve par jour et par baigneur. Une vidange complète du bassin doit également être faite une fois par semestre, une fois par semaine pour les pataugeoires et une fois par jour pour les pédiluves.

 

 

L’entretien.

Bien que le bassin soit régulièrement nettoyé, les baigneurs doivent s’y rendre pieds nus. Plusieurs fois par jour, il est donc indispensable de laver les différentes surfaces où circulent les usagers : vestiaires, douches, pédiluves, zones de circulation, etc. Pour cela, vous devez prélaver au jet d’eau simple puis nettoyer au détergent, rincer et enfin désinfecter.
Concernant les bassins, la ligne d’eau, les goulottes et les parois doivent être nettoyés à l’aide d’un balai aspirateur ou d’un robot de nettoyage. Pensez également à assurer la maintenance et l’entretien des divers équipements et matériels de nage et de jeu.
Cette maintenance rigoureuse doit être réalisée une fois par jour.

 

 

L'Oree Du Bois (11)-2

 

Le règlement intérieur.

Pour vous aider, voici quelques règles que vous pouvez fournir à vos usagers pour assurer une meilleure propreté :
– Passage obligatoire par la douche et le pédiluve avant d’entrer dans le bassin ;
– Interdiction d’entrer avec des chaussures sur les plages de la piscine ;
– Interdiction pour les usagers d’entrer dans les zones techniques réservées aux personnels (produits dangereux ou toxiques) ;
– Interdiction de fumer ou de manger (et de cracher) dans le bassin et sur la plage proche ;
– Interdiction de courir autour de la piscine et de plonger dans les zones de la piscine non prévues à cet pratique ;
– Les personnes souffrant d’infections cutanées ou de verrues ne doivent pas pénétrer dans les zones de baignade.

 

 

 

Pour garantir une régularité de l’auto-surveillance et prouver votre bonne foi en cas de contrôle de la DDASS, vous devez consigner l’ensemble de ces opérations dans un carnet sanitaire. Attention, en cas de non-respect des règles, vos usagers peuvent porter plainte auprès de la DDASS.

 

Professionnels, entretenez votre piscine pour le bien-être de vos clients !

 

logo-piscine-bien-etre-2016-fond-blanc
Retrouvez les professionnels de la piscine 
sur le Salon Piscine & Bien-Être
du 03 au 11 décembre 2016
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 2.2 !
La billetterie est ouverte. Dès à présent, profitez des tarifs pré-ventes !

 

bouton-achetez-vos-billets

 


   Alliance Piscine  Aqualift-Logo   diffazur  Excel piscinesIdoine logo Irrijardin           Piscinelle-Logo petit  

L’entretien hebdomadaire de votre piscine…

Vous aimez profiter de votre piscine dès que l’été pointe le bout de son nez mais l’entretenir n’est pas une partie de plaisir. Pour éviter des traitements trop importants en une fois, Miss Pool vous conseille de traiter régulièrement votre bassin : définissez un jour par semaine et tenez-vous y. Vous garderez ainsi une eau saine.

 

Quatre grandes étapes à respecter : analyser votre eau, régler son niveau, ajuster et nettoyer ses filtrations et enfin, brosser votre piscine.

 

Première phase : le pH et le désinfectant.test pH chlore

Pour commencer, il est important de comprendre que l’eau est un milieu actif et que son équilibre peut vite être altéré. Il faut donc analyser son pH toutes les semaines ainsi que son taux de désinfectant quel qu’il soit (chlore, brome, oxygène actif, PHMB, etc.), pour pouvoir agir rapidement si besoin. 
Pour réaliser ces tests, vous pouvez utiliser :
– une trousse de contrôle avec laquelle vous lirez les taux grâce à une échelle comparative de couleurs ;
– un lecteur digital et des bandelettes d’analyse qui vous permettront de connaître automatiquement les résultats ;
– un testeur électronique pour le pH de votre piscine qui sera, lui, encore plus précis.
Selon les résultats obtenus, vous devez bien évidemment adapter le traitement de votre bassin. Si le pH est trop élevé, corriger avec du pH plus et inversement s’il est trop faible. S’il y a trop de désinfectant, vous devez arrêter d’en diffuser mais cela ne suffira peut-être pas : il vous faudra alors renouveler une partie de votre eau ou utiliser un neutraliseur. A l’inverse, s’il n’y a pas assez de désinfectant, il vous suffit d’en rajouter.

 

 

vue-skimmer-piscineSeconde phase : le niveau de l’eau.

C’est l’étape la plus simple de l’entretien. Visuellement, vous devez contrôler que le niveau se situe entre le premier et le second tiers inférieur du skimmer (ou écumeur de surface) : si ce n’est pas le cas, le niveau est trop haut ou trop bas. Ce contrôle est important car si le niveau est trop bas, l’air entrera dans les skimmers et pourra désamorcer le système de filtration. Inversement, s’il est trop haut, les skimmers ne fonctionneront pas correctement et aspireront donc moins les impuretés.

 

 

 

Troisième phase : la filtration.manomètre

  • On ne le répétera jamais assez, il est inutile de chercher l’économie sur le fonctionnement de votre système de filtration car cela engendrera davantage de coûts en produits de traitement. Pour évaluer le temps nécessaire de filtration, rien de plus simple : diviser la température de l’eau par deux, vous obtiendrez votre temps en heures.
  • Dans votre local technique, sur la vanne du filtre, vérifiez ce que vous dit le manomètre. Cet appareil sert à contrôler l’encrassement de votre filtre en vous indiquant la pression. Ainsi, vous devrez laver votre filtre si la pression est supérieure à 300/400g.
  • Videz les skimmers, qui retiennent les plus grosses impuretés flottant à la surface, et le préfiltre de la pompe. Ce nettoyage se fait chaque semaine pour conserver une filtration efficace. Vous pouvez également ajouter un préfiltre jetable sur vos skimmers.

 

 

Quatrième phase : le bassin en général.robot piscine 2

 

  • Balayez les plages et les margelles de votre piscine, de l’intérieur vers l’extérieur, pour éviter qu’il n’y ait pas trop de débris dans votre eau.
  • Si vous trouvez vos parois glissantes, lavez-les avec une brosse spécifique en étant minutieux sur chacun des recoins et en n’oubliant pas la ligne d’eau. Cela évitera tout jaunissement ou prolifération d’algues.
  • Enfin, utiliser un balai manuel ou un robot de piscine (électrique ou pulseur) pour nettoyer le fond du bassin. Cela vous fera réaliser des économies sur l’utilisation de produits de traitement.

 

 

 

Vous êtes fin prêts ! En respectant ces quelques étapes chaque semaine, vous conserverez une eau saine tout au long de l’été.

N’attendez plus, il ne vous reste plus qu’à plonger dans votre piscine !

 

logo-piscine-bien-etre-2016-fond-blanc

Retrouvez les professionnels de la piscine
au Salon Piscine & Bien-Être
du 03 au 11 décembre 2016
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 2.2.

bouton-achetez-vos-billets

Alliance PiscinediffazurExcel piscines             Irrijardin              Piscinelle-Logo petit

L’ozone : un procédé 100% écologique pour votre piscine !

Lorsqu’il s’agit de traiter l’eau de votre piscine, sachez que l’utilisation du chlore n’est pas l’unique solution. Vous pouvez également opter pour l’ozone, un procédé naturel et écologique qui diminue les inconvénients du chlore tout en améliorant la qualité de l’eau. Et s’il existe une société qui croit pleinement dans les bienfaits de ce procédé, c’est bien Ozonex ! On vous explique pourquoi.

Commençons par une leçon de chimie (très courte : rassurez-vous !). Le traitement désinfectant de l’eau par l’ozone est assuré par un appareil spécial appelé ozonateur. Cet appareil transforme l’oxygène (O²) en ozone (O3) en brisant la molécule d’oxygène. Les matières organiques, les bactéries, les germes et les virus sont instantanément détruits au contact de l’ozone. Et comme la nature est bien faite, le nombre impair de molécules d’ozone qui est généré cherche à se recombiner en nombre pair… L’ozone se retransforme donc de lui même en oxygène à la fin du cycle. Bref, un procédé 100% écologique !

A cela s’ajoute un certain nombre de bienfaits à traiter l’eau de votre piscine ou de votre spa de cette manière : propreté, limpidité et salubrité de l’eau, diminution de l’utilisation de chlore, possibilité de baisse de la consommation d’eau grâce à l’amélioration de sa qualité, oxydation de la matière organique et inorganique de l’eau sans la formation de sous-produits indésirables, tels que les chloramines (qui causent l’odeur de chlore)…

L’ozone est également un désinfectant plus puissant que le chlore, et tout cela sans aucun risque pour les tuyauteries, filtration et revêtement de piscine puisque, dissout dans l’eau, il n’a aucune action contre les matériaux inorganiques de votre piscine.

Cependant, seul léger désagrément : le procédé n’est pas aussi efficace que les produits chimiques car l’ozone garantit uniquement une désinfection partielle (liée à une durée de vie assez courte : 30 minutes maximum). Pour une efficacité totale, il est donc recommandé de mixer l’ozone à des ajouts de chlore réguliers.

Mais cela ne change pas radicalement la donne. Au final, faire le choix de l’ozone, c’est faire le choix de la qualité, du bien-être et de l’écologie !

Pour en savoir plus :

http://www.ozonex.fr/ozonex-traitement-eau.php

 

Votre électrolyse au sel en un kit


KLEREO SALT pour un meilleur service de votre traitement d’eau de piscine

L’automatisation associée à la régulation pour des économies jusqu’au bout des tuyaux : moins d’eau, moins d’énergie et moins de produits d’entretien gaspillés !
Diverses solutions s’offrent à vous, pour vous garantir la meilleure qualité d’eau et préserver votre santé (peau, yeux, muqueuses), dont la gamme de produits proposée par Klereo dotés du concept BioClimatic poolTM. La piscine Bioclimatique a pour objectif d’assurer le confort humain dans le respect de l’environnement.

KLEREO a d’ailleurs été récompensé par le Trophée d’or 2010, décerné par la FPP dans la catégorie « développement durable » pour son concept BioClimatic poolTM. Parmi les différents kits proposés par Klereo, il y a KLEREO SALT. Pourquoi vous faut-il celui-ci en particulier ? Et bien si vous souhaitez mettre du sel dans votre eau, c’est le moment ou jamais !!!

L’électrolyseur au sel KLEREO SALT est la solution idéale pour les piscines traitées par électrolyse au sel. Une régulation au plus juste pour un confort de baignade optimal. Il est esthétique (cellule transparente), facile d’utilisation, et INTELLIGENT !

Et oui, il régule le pH pour que votre peau ne soit pas trop agressée. Si votre piscine est couverte, il diminue la production de chlore et nous alerte même en cas de manque d’eau (ou de faible débit) et de manque en sel (mais aussi en cas d’excès). Il sait même se taire, euh se ‘mettre en mode off’ (ce serait plus approprié, j’en oublie même que c’est une machine), en cas de température inférieure à 15°c, c’est-à-dire qu’il stoppe sa production à basse température pour préserver son bon fonctionnement. Alors charmé ? Pour plus de précisions le kit de base KLEREO SALT contient : une centrale électronique avec afficheur digital intégré, une cellule et un câble d’alimentation de la cellule.

Si vous partez en vacances, pas de soucis : KLEREO pense à tout. Vous bénéficiez d’un suivi et d’un pilotage à distance des paramètres grâce à une interface internet ergonomique et simple d’utilisation. Convaincu ?

Différents modèles sont disponibles en fonction des besoins : piscine intérieure ou extérieure, selon le volume en m3 du bassin, la température de l’eau, le temps de fonctionnement de l’électrolyseur en fonction du temps de filtration et la variation du taux de chlore de la cellule de 20 à 70 g/h.

www.klereo.com