Piscines à débordement ou piscines miroir

Les piscines à débordement, et à fortiori celles dites miroir qui débordent sur l’ensemble du périmètre,
sont d’une mise en œuvre plus complexe et coûteuse que les bassins ordinaires ; leur construction fait appel à des professionnels expérimentés.

 

Piscine-miroir-steel&style

 

Dès lors que l’eau du bassin passe sciemment par-dessus la paroi, nous avons affaire à une piscine à débordement, et même à une piscine miroir lorsque c’est l’ensemble de la périphérie supérieure de celle-ci qui répond à ce même schéma. Le débordement offre une intégration très particulière dans un paysage qui dispose d’une vaste étendue d’eau, lac ou mer, laissant penser que la piscine se jette dans ou prolonge cette étendue. La perspective visuelle ainsi obtenue est tout aussi surprenante, que spectaculaire.

Quant à la piscine miroir, elle s’intègre parfaitement dans tous les cas de figure, et plus encore lorsqu’à proximité il y a matière à refléter.
Il s’agit donc là de piscines esthétiques, qui magnifient un bel environnement, notamment contemporain. Ce sont des bassins techniquement complexes à réaliser qui nécessitent l’expérience d’un professionnel aguerri.

La complexité d’un bassin à débordement, c’est…. Le débordement ! L’eau du bassin doit s’écouler selon les justes proportions calculées lors de l’étude de projet, pour que le niveau d’eau soit en permanence suffisant, de sorte que la lame d’eau demeure continuellement alimentée. C’est important d’un point de vue esthétique mais aussi technique, pour que la circulation d’eau soit maintenue sans désamorcer les pompes, ce qui pourrait les endommager. Cela nécessite de savoir construire des murs plans, sans faux aplombs, et connaître la théorie sur les calculs de débits en fonction de la lame d’eau désirée, en appliquant notamment le théorème que le physicien Daniel Bernoulli établit en 1738.

 

Piscine-débordement-DiffazurPiscines

 

La complexité est d’autant plus réelle qu’interviennent plusieurs types de débordements. Distinguons ainsi les piscines qui débordent sur un côté du bassin, en laissant librement s’écouler l’eau, idéalement face à un paysage marin ou à fort dénivelé. Ce type de débordement reste le plus courant.

Abordons ensuite les piscines qui débordent sur toute la périphérie, selon trois principes courants de récupération de l’eau, selon que le débordement s’effectue le long des parois, par une goulotte ou par une fente périphérique située entre les margelles et la plage.
Le débordement par parois suppose que le bassin soit plus haut que la plage, l’eau s’écoulant ainsi à l’extérieur, le long des murs. Dans le cas des bassins disposant d’une goulotte ou d’une fente, l’eau abreuve en permanence le dessus de la margelle, laquelle se trouve de fait immergée.
Avec une goulotte, une grille recouvre le réceptacle pour protéger les pieds des baigneurs et retenir d’éventuels détritus, feuilles ou autres, ce qui n’est pas utile avec une fente car elle s’avère suffisamment étroite.

 

Piscine-à-débordement-Diffazur-Piscines

 

Bien entendu, selon les configurations des terrains et notamment la présence de pentes, les procédés de débordements peuvent être mixés. Enfin, précisons que les piscines dont l’eau déborde à fleur de plage, avec goulotte ou fente, sont dénommées piscines miroir car, dans ce cas, l’environnement se reflète sur le plan d’eau.

Dans tous les cas de figures, l’eau de débordement est récupérée dans un bac tampon, ce qui implique une hydraulicité bien particulière pour que l’eau déborde sans contrainte. Le bac tampon a pour but de maintenir une réserve d’eau suffisante pour assurer un niveau constant dans la piscine et empêcher tout désamorçage de pompe. Longtemps caché, le bac tampon, est de plus en plus situé à l’air libre, faisant partie intégrante de l’architecture de la piscine et contribuant largement à l’esthétique de la réalisation.

Concernant le principe de filtration, rappelons qu’une piscine à débordement ne dispose d’aucun skimmer et que les refoulements ne sont pas positionnés en surface comme dans une piscine traditionnelle, mais au fond du bassin et en quantité importante pour bien faire circuler l’eau et remonter les éventuels déchets qui pourraient s’y trouver. C’est le principe de l’hydraulicité inversée propre à ce type de bassin. De fait, c’est le débordement qui fait office de skimmer puisqu’il écrème parfaitement le plan d’eau. À ce titre, le débordement et le bac tampon doivent être gérés comme un mini bassin pour conserver en permanence une eau propre.

 

Piscine-à-débordement_steel&style

 

Le bac tampon contrôle et maintient continuellement le niveau d’eau requis dans la piscine pour que l’eau déborde parfaitement et régulièrement quelles que soient les conditions. En cas de pluie et donc d’apport d’eau naturelle, une vidange automatique évacue le surplus d’eau ; et pour compenser le manque d’eau dû à l’évaporation, une électrovanne autorise l’arrivée d’eau neuve.
Lorsque la fréquentation de la piscine est importante, une hausse du niveau du bassin s’opère naturellement dès que les baigneurs pénètrent dans l’eau, puis baisse soudainement lorsqu’ils en ressortent, avec une répercussion immédiate sur le débordement.

De même, lorsque la piscine à débordement est équipée d’un volet automatique de sécurité immergé, le niveau d’eau monte au minimum d’un centimètre lorsque celui-ci est enroulé. Pour parer à ces impondérables, un ensemble de sondes contrôle en permanence les niveaux.
Chacune d’elles a sa propre fonction et elles sont par ailleurs reliées à une centrale qui arrêtera la pompe de filtration en cas de manque d’eau pour qu’elle ne se désamorce pas et qu’elle ne risque pas non plus de s’endommager. La centrale commande des électrovannes qui permettent soit un remplissage automatique, soit une vidange partielle.

La grande difficulté du piscinier est donc de calculer précisément le dimensionnement du bac tampon et les éléments annexes à la piscine qui auront des répercussions sur le niveau d’eau.
En ce sens, vous l’aurez sans doute compris, construire une piscine à débordement est un projet qui nécessite une ingénierie et une mise en œuvre spécifiques, plus complexes que celles des piscines traditionnelles, impliquant de facto des surcoûts et un budget plus conséquent.

 

Diffazur-piscine-miroir

 

 

logo-ambiance-piscines

Découvrez la suite de cet article d’Ambiance Piscines du magazine de Juin – Septembre 2017,
où la rédaction a sélectionné spécialement pour vous cinq piscines à débordement ou miroir et leurs caractéristiques.

 

logo-piscine-bien-etre-2017

Retrouvez les professionnels de la piscine à débordement
et de la piscine miroir

au 
Salon Piscine & Bien-Être
du 02 au 10 décembre 2017
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 3.2.

 

diffazur-piscines-logo        logo-steel-and-style

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *