Les margelles et la plage

Nous passons assurément beaucoup plus de temps autour de la piscine que dans l’eau ; c’est pourquoi les margelles et la plage méritent une attention toute particulière.

 

Découvrons ensemble les options qui s’offrent à vous.

 

piscinelle-piscine-carree-cours-terrasse-pierre-2
Margelles et plage de piscine jouent un rôle tout autant esthétique que pratique.

Les margelles coiffent la périphérie supérieure du bassin, terminant ainsi proprement cette partie. Dépassant très légèrement à l’intérieur du bassin, elles servent de brise-lames, en empêchant l’eau de déborder de manière importante lors de plongeons, de crawl intensif ou de jeux quand plusieurs joueurs s’activent simultanément.
Le fait d’être galbées confère une douceur tactile aux margelles, lorsqu’on s’y adosse ou que les plus jeunes d’entre nous préfèrent sortir ou entrer dans le bassin en s’y hissant, plutôt que d’emprunter l’escalier ou l’échelle d’accès au bain.
La plage, de par sa surface, apporte une note esthétique qui différera en fonction des matériaux retenus. Mais elle participe également à la protection de la piscine en évacuant les eaux de pluie par un jeu de pentes ou un drainage circonstancié.
Quant au confort des usagers, il est assuré par le choix avisé des composants. Idéalement, il doit permettre une circulation pieds nus sans souffrir d’une quelconque rugosité ou d’une chaleur excessive emmagasinée par le support que le soleil a irradié, mais aussi sans risque de glissade lorsque ces mêmes pieds sont mouillés.

 

 

La pierre naturelle

La pierre naturelle est extraite d’une carrière, découpée aux cotes dans des scieries spéciales, puis ouvragée à la forme retenue. Selon son origine géographique, la matière varie avec des couleurs et des aspects différents. Le marbre et l’ardoise présentent un inconvénient, celui d’être glissant lorsque le sol est mouillé. C’est pourquoi la pierre calcaire est préférable ; il convient de prévoir, le cas échéant, un produit de traitement de surface.

 

 

La pierre reconstituée

La pierre reconstituée est fabriquée à partir de pierre naturelle finement concassée pour obtenir un granulat, mélangé ensuite à du sable, du ciment blanc, teinté ou non, quelques adjuvants, et de l’eau.
La pâte homogène obtenue est versée dans différents moules, selon des formes et des tailles standards, avant que l’ensemble soit étuvé durant un à deux jours.
Cette production à grande échelle permet un large choix de modèles, dont les versions combinent dimensions, épaisseurs et teintes différentes. Cette matière rappelle au toucher la pierre naturelle. Les dalles peuvent être posées sur un support de sable ou collées au mortier sur une assise en béton.
partition-98-1-2La pierre reconstituée est facile d’entretien : un nettoyage à l’eau, combiné avec un détergent permet de conserver ou de retrouver l’aspect originel de la dalle ou de la margelle. L’application d’un produit protecteur après la pose évite la formation de mousse et offre une plus grande résistance aux taches grasses.

 

 

Les carreaux de terre cuite ou de brique

Fabriqués à partir d’un mélange d’argile cuite à très haute température, les carreaux de terre cuite ou de brique offrent un panel de teintes allant du jaune au rouge.
Ces matériaux se marient très bien avec des margelles en pierre naturelle ou reconstituée.

 

 

Grès cérame, caillebotis bois, béton et sol résine : découvrez les autres options dans le magazine n°111 d’Avril-Juin 2016 d’Ambiance PISCINES !

Ambiance Piscines

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *