La piscine ? C’est encore meilleur quand c’est compliqué !

Concevoir des maisons avec piscine ? Rien de plus simple à priori pour un architecte chevronné. Mais parfois la nature et la configuration du terrain transforment la réalisation en mission (presque) impossible…

Des maisons avec piscine, Frédérique Pyra en a conçu un certain nombre. « C’est simple, ici, dans le Var, la piscine est considérée comme un équipement incontournable de l’habitation, qu’elle soit proche de la mer ou non ! » commente-t-elle avec humour. C’est donc peu dire qu’elle a l’habitude de cette démarche.

N’empêche. Certains projets sont plus évidents que d’autres. Et ce n’est pas le cas de sa dernière réalisation, loin s’en faut. Lorsque ses clients lui donnent carte blanche pour construire leur maison, l’architecte sent une migraine poindre à l’horizon : imaginez un terrain tout en longueur (15x100m) coincé entre la colline et le bord de mer avec une dénivellation importante…  Comment faire pour créer un habitat luxueux et design dans ces conditions ?  Première étape : raser la maison existante. « C’est presque un passage obligé. On ne trouve plus de terrain vierge dans le Var, surtout en bord de mer. » Rien dans ce projet n’est simple. « Mais en même temps, c’était un vrai challenge », se souvient-elle. « Il fallait innover, créer et mettre à profit tous les inconvénients de ce terrain. Et ils sont légion ! »

Mais notre architecte a réponse à tout. La maison collée à la colline a un côté aveugle ? Elle le corrige en créant des patios intérieurs qui sont autant de puits de lumière. Il faut profiter au maximum de l’exposition plein sud, qui correspond malheureusement au côté le plus petit du terrain (15 m) ? Elle conçoit une maison dans l’esprit des restanques en trois niveaux. Même le toit plat devient un jardin paysagé. La piscine, bâtie dans le prolongement de la construction, domine la mer de 15 m et semble plonger dans les eaux tièdes de la Méditerranée.

Pour cette piscine à débordement, elle a choisi – une fois de plus – Diffazur. « Je fais toujours appel à eux », précise-t-elle, « car j’ai pu apprécier au fil des années leur professionnalisme et leur sérieux. » Maître d’œuvre de la globalité du projet, Frédérique ne peut pas se permettre la moindre erreur. Elle supervise également tout le jardin et la création de la mini palmeraie, qui borde la propriété.

« Bien sûr, c’était difficile. Mais en même temps, j’avais carte blanche, je pouvais imposer mes idées et la difficulté stimule l’inspiration. J’ai adoré chaque étape de cette réalisation ! » En somme Frédérique a créé une maison d’architecte, où elle envisagerait volontiers de vivre elle-même. Jusqu’au prochain projet « impossible »…

Note : Médaille d’or 2010 de la FPP dans la catégorie « Piscine sportive »

Note : Architecte-maître d’oeuvre du projet : F. Pyra / Photographe : S. Demailly

Pour en savoir plus :

 

Diffazur

 

Retrouvez Diffazur en décembre sur le salon  aux stands B26-C25 et C26-D25



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *