Le Blog du Salon Piscine & Bien-Être
L'Incontournable pour réussir ses projets Piscine, Abri, Spa, Sauna & Hammam ...
Salon Piscine & Bien-Être2 au 10 décembre 2017 | Paris, Porte de Versailles

Catégorie : Actualités

No Stress : l’objet connecté qui allie sécurité et tranquillité

 

L’été est synonyme de fortes chaleurs, et donc de baignades.
Mais ces moments au bord de la piscine peuvent être une source de stress pour les parents ayant des enfants en bas âge (chute dans le bassin, noyades…).

 

Le groupe Nextpool – Sokool a développé « No Stress », un objet connecté conçu dans le but d’améliorer la prévention des risques d’immersion et de noyades des jeunes enfants. Explications.

 

NoStress-balises-smartphone

 

Qu’est que No Stress ?

Il s’agit d’une balise connectée disponible sous forme de bracelet ou de collier, qui est reliée à une application mobile gratuite ou à un « Phare ».
No Stress identifie les situations qu’il juge « à risques » autour du lieu de baignade, et il alerte les parents par un message sonore afin d’éviter tout accident.

Cette technologie Made In France, qui permet de surveiller jusqu’à 6 enfants en même temps par Phare ou smartphone, n’est pas seulement un outil anti-noyade (alerte immersion).
En effet, l’appareil détecte et signale également lorsqu’un enfant s’éloigne trop de la zone de surveillance, et devenant par conséquent hors du champ de vision de ses parents. Cette alerte éloignement couvre un rayon de 40 mètres autour du smartphone, et 60 mètres autour du phare. Elle se déclenche lorsque cette distance est dépassée.

Aussi, No Stress vous avertira également si l’un des colliers ou bracelets est ouvert, car cela l’empêche de veiller sur son porteur.

Plusieurs appareils No Stress peuvent être utilisés en même temps et à proximité les uns des autres sans risque d’interférences, le phare et le smartphone se créant leur propre communauté autonome.

 

Le petit plus : Si vous possédez un smartphone géo-localisé et l’utilisez avec No Stress, l’objet connecté vous informera du niveau d’exposition aux rayons UV du lieu où vous vous trouvez. Fonctionnalité importante pour protéger la peau de vos enfants, mais aussi la vôtre !

 

NoStress-sécurité-enfant-piscine

 

Quelques précautions et conseils d’usage

– Bien que la balise détecte l’immersion dans l’eau, elle ne supporte que 5 minutes consécutives sous l’eau, et restera étanche dans la limite d’un mètre de profondeur.
– La distance de surveillance couverte par la balise dépendra du smartphone utilisé, du niveau de batterie du bracelet, et de l’environnement dans lequel vous vous situez.
– Il vous est possible de partager les informations et alertes de surveillance avec d’autres possesseurs de smartphones, si vous êtes connectés au même réseau Wi-Fi. Cependant, cette fonctionnalité n’est pas disponible sur le Phare.
– La balise fonctionne sur piles, permettant environ 230 heures de surveillance, soit une saison de baignades, selon usage.
– Gardez le smartphone dans la direction de l’enfant surveillé autant que possible. En position retournée, son efficacité et la portée de l’outil peuvent être réduites.
– Si vous en avez la possibilité, pensez à disposer votre smartphone le plus haut possible, pour un signal optimal.
– Le signal de surveillance sera inefficace si le phare ou smartphone se trouve dans une autre pièce que le porteur de la balise, No Stress ayant été conçu à l’origine pour s’utiliser en extérieur.

 

NoStress-balises-smartphone

 

Attention cependant, aucun objet connecté tel que No Stress ne peut se substituer à un équipement de sécurité pour piscine privée reconnu par la réglementation française, tels que les couvertures et volets de sécurité, les abris, barrières, ou encore alarmes de piscine.

 

No Stress devient par conséquent l’allié incontournable des parents souhaitant faire rimer sécurité et tranquillité !

 

logo-piscine-bien-etre-2017

 

Piscines à débordement ou piscines miroir

 

Les piscines à débordement, et à fortiori celles dites miroir qui débordent sur l’ensemble du périmètre,
sont d’une mise en œuvre plus complexe et coûteuse que les bassins ordinaires ;
leur construction fait appel à des professionnels expérimentés.

 

Piscine-miroir-steel&style

 

Dès lors que l’eau du bassin passe sciemment par-dessus la paroi, nous avons affaire à une piscine à débordement, et même à une piscine miroir lorsque c’est l’ensemble de la périphérie supérieure de celle-ci qui répond à ce même schéma. Le débordement offre une intégration très particulière dans un paysage qui dispose d’une vaste étendue d’eau, lac ou mer, laissant penser que la piscine se jette dans ou prolonge cette étendue. La perspective visuelle ainsi obtenue est tout aussi surprenante, que spectaculaire.

Quant à la piscine miroir, elle s’intègre parfaitement dans tous les cas de figure, et plus encore lorsqu’à proximité il y a matière à refléter.
Il s’agit donc là de piscines esthétiques, qui magnifient un bel environnement, notamment contemporain. Ce sont des bassins techniquement complexes à réaliser qui nécessitent l’expérience d’un professionnel aguerri.

La complexité d’un bassin à débordement, c’est…. Le débordement ! L’eau du bassin doit s’écouler selon les justes proportions calculées lors de l’étude de projet, pour que le niveau d’eau soit en permanence suffisant, de sorte que la lame d’eau demeure continuellement alimentée. C’est important d’un point de vue esthétique mais aussi technique, pour que la circulation d’eau soit maintenue sans désamorcer les pompes, ce qui pourrait les endommager. Cela nécessite de savoir construire des murs plans, sans faux aplombs, et connaître la théorie sur les calculs de débits en fonction de la lame d’eau désirée, en appliquant notamment le théorème que le physicien Daniel Bernoulli établit en 1738.

 

Piscine-débordement-DiffazurPiscines

 

La complexité est d’autant plus réelle qu’interviennent plusieurs types de débordements. Distinguons ainsi les piscines qui débordent sur un côté du bassin, en laissant librement s’écouler l’eau, idéalement face à un paysage marin ou à fort dénivelé. Ce type de débordement reste le plus courant.

Abordons ensuite les piscines qui débordent sur toute la périphérie, selon trois principes courants de récupération de l’eau, selon que le débordement s’effectue le long des parois, par une goulotte ou par une fente périphérique située entre les margelles et la plage.
 Le débordement par parois suppose que le bassin soit plus haut que la plage, l’eau s’écoulant ainsi à l’extérieur, le long des murs. Dans le cas des bassins disposant d’une goulotte ou d’une fente, l’eau abreuve en permanence le dessus de la margelle, laquelle se trouve de fait immergée.
Avec une goulotte, une grille recouvre le réceptacle pour protéger les pieds des baigneurs et retenir d’éventuels détritus, feuilles ou autres, ce qui n’est pas utile avec une fente car elle s’avère suffisamment étroite.

 

Piscine-à-débordement-Diffazur-Piscines

 

Bien entendu, selon les configurations des terrains et notamment la présence de pentes, les procédés de débordements peuvent être mixés. Enfin, précisons que les piscines dont l’eau déborde à fleur de plage, avec goulotte ou fente, sont dénommées piscines miroir car, dans ce cas, l’environnement se reflète sur le plan d’eau.

Dans tous les cas de figures, l’eau de débordement est récupérée dans un bac tampon, ce qui implique une hydraulicité bien particulière pour que l’eau déborde sans contrainte. Le bac tampon a pour but de maintenir une réserve d’eau suffisante pour assurer un niveau constant dans la piscine et empêcher tout désamorçage de pompe. Longtemps caché, le bac tampon, est de plus en plus situé à l’air libre, faisant partie intégrante de l’architecture de la piscine et contribuant largement à l’esthétique de la réalisation.

Concernant le principe de filtration, rappelons qu’une piscine à débordement ne dispose d’aucun skimmer et que les refoulements ne sont pas positionnés en surface comme dans une piscine traditionnelle, mais au fond du bassin et en quantité importante pour bien faire circuler l’eau et remonter les éventuels déchets qui pourraient s’y trouver. C’est le principe de l’hydraulicité inversée propre à ce type de bassin. De fait, c’est le débordement qui fait office de skimmer puisqu’il écrème parfaitement le plan d’eau. À ce titre, le débordement et le bac tampon doivent être gérés comme un mini bassin pour conserver en permanence une eau propre.

 

Piscine-à-débordement_steel&style

 

Le bac tampon contrôle et maintient continuellement le niveau d’eau requis dans la piscine pour que l’eau déborde parfaitement et régulièrement quelles que soient les conditions. En cas de pluie et donc d’apport d’eau naturelle, une vidange automatique évacue le surplus d’eau ; et pour compenser le manque d’eau dû à l’évaporation, une électrovanne autorise l’arrivée d’eau neuve.
Lorsque la fréquentation de la piscine est importante, une hausse du niveau du bassin s’opère naturellement dès que les baigneurs pénètrent dans l’eau, puis baisse soudainement lorsqu’ils en ressortent, avec une répercussion immédiate sur le débordement.

De même, lorsque la piscine à débordement est équipée d’un volet automatique de sécurité immergé, le niveau d’eau monte au minimum d’un centimètre lorsque celui-ci est enroulé. Pour parer à ces impondérables, un ensemble de sondes contrôle en permanence les niveaux.
Chacune d’elles a sa propre fonction et elles sont par ailleurs reliées à une centrale qui arrêtera la pompe de filtration en cas de manque d’eau pour qu’elle ne se désamorce pas et qu’elle ne risque pas non plus de s’endommager. La centrale commande des électrovannes qui permettent soit un remplissage automatique, soit une vidange partielle.

La grande difficulté du piscinier est donc de calculer précisément le dimensionnement du bac tampon et les éléments annexes à la piscine qui auront des répercussions sur le niveau d’eau.
En ce sens, vous l’aurez sans doute compris, construire une piscine à débordement est un projet qui nécessite une ingénierie et une mise en œuvre spécifiques, plus complexes que celles des piscines traditionnelles, impliquant de facto des surcoûts et un budget plus conséquent.

 

Diffazur-Piscines-piscine-débordement

 

 

logo-ambiance-piscines

Découvrez la suite de cet article d’Ambiance Piscines du magazine de Juin – Septembre 2017,
où la rédaction a sélectionné spécialement pour vous cinq piscines à débordement ou miroir et leurs caractéristiques.

 

logo-piscine-bien-etre-2017

Retrouvez les professionnels de la piscine à débordement
et de la piscine miroir

au 
Salon Piscine & Bien-Être
du 02 au 10 décembre 2017
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 3.2.

 

                                                                                            diffazur-piscines-logo        logo-steel-and-style

Procédés de construction et revêtements de piscine

 

Chaque piscine est unique, de par son implantation, sa taille, sa forme, ses équipements  ainsi que la technique de construction utilisée.
Il existe deux grandes familles de piscines : celles totalement étanches, et celles qui seront étanchéifiées par un revêtement spécial prévu à cet effet.
Quels sont ces différentes techniques et ces fameux revêtements ? Miss Pool vous dit tout !

 

 

 

La catégorie des bassins étanches regroupe les coques polyester, les cuvelages béton étanches, ainsi que les bassins en béton projeté. Les bassins non étanches sont quant à eux,  les piscines maçonnées, les modulaires en panneaux acier, béton ou plastiques, et, pour finir, les bassins en bois.

 

LES BASSINS ÉTANCHES

Les coques polyester

Appelées piscines coques, monocoques ou encore monoblocs, elles sont réalisées industriellement, par l’application de résine et de fibres de verre sur des moules dédiés à chaque modèle. Les moules regroupent la structure, l’accès (escaliers, etc.), le revêtement, les emplacements des pièces à sceller, ainsi que les raidisseurs, afin que la coque soit dite « autoportante ».
La coque polyester est composée de plusieurs couches de matériaux composites. Le piscinier y applique le gel-coat (revêtement intérieur), puis la fibre de verre et de la résine.
Grâce aux avancées technologiques et à la créativité des fabricants, de nombreuses formes  et des coques de toutes tailles sont aujourd’hui disponibles (rectangulaires, arrondies, courbées, avec fond plat ou pente constante, etc.).
Le plus souvent construites d’un seul tenant, leur acheminement et installation sont des étapes cruciales et délicates qui doivent être impérativement effectuées par un professionnel.

 

Excel-Piscines_piscine-coque

 

Les piscines béton maçonnées étanches

La piscine maçonnée sera directement construite sur le site d’implantation. On distingue les bassins traditionnels béton étanches et ceux avec un revêtement étanche.
Le béton n’étant pas étanche de nature, il est mélangé à des adjuvants afin de l’étanchéifier. L’étanchéité de ces piscines béton maçonnées sera obtenue grâce à ces adjuvants ainsi qu’à la méthode de fabrication utilisée par le professionnel. Il peut s’agir de la technique de cuvelage (assemblage de panneaux de coffrage) ou celle appelée « béton projeté » (le matériau est alors projeté à la lance). 

 

Diffazur-piscines-béton-armé

 

LES BASSINS AVEC REVÊTEMENT

Les piscines maçonnées avec revêtement

À contrario du cuvelage étanche des piscines en béton armé, la structure maçonnée n’a pas vocation à être étanche, mais le deviendra par la pose sur les murs et sur le fond d’un revêtement spécifique, comme par exemple le liner, la membrane armée ou le polyester armé. Ainsi, toutes les pièces scellées (filtration, projecteurs immergés, etc.) sont équipées de brides de serrages avec joints d’étanchéité.

Les piscines modulaires

 La mise en œuvre des piscines modulaires s’apparente à celle des bassins maçonnés, avec d’une part un radier de fond, et d’autre part, une paroi constituée de modules à assembler les uns des autres.
Les piscines modulaires ne sont généralement pas étanches, et leur étanchéité est assurée par la pose d’un liner ou d’une membrane armée, le liner étant toutefois le revêtement le plus utilisé pour ce type de bassin.
Les piscines modulaires peuvent être composées de panneaux en béton, en acier, en plastique, ou même en résine. L’installation de ce type de bassin sera plus simple et rapide que celle d’une piscine traditionnelle creusée, mais elle peut également requérir l’intervention d’un professionnel.

Les piscines en bois

Les bassins en bois sont des structures autoportantes  qui pourront être enterrées ou semi-enterrées. Suer la structure rigide est posé un revêtement d’étanchéité tel le liner ou la membrane armée. Leur construction et installation sont relativement rapides, et ne requièrent pas nécessairement l’intervention d’un professionnel sur site.

 

 

LES DIFFÉRENTS TYPES DE REVÊTEMENT

Il existe deux familles de revêtement : ceux indépendants du support, et ceux dépendants du support.

Les revêtements indépendants du support

Le liner : il s’agit certainement du revêtement le plus populaire. Il assure l’étanchéité de bassins non étanches dont la structure est en acier, en plastique, en bois, ou en blocs polystyrène avec béton à l’intérieur. Sa durée de vie est de 8 à 12 ans en moyenne. Le liner est composé de PVC. Sa pose a lieu dans le bassin propre, lisse, et par une journée ensoleillée afin de réchauffer la matière et permettre son extension.

La membrane armée : la membrane armée, appelée aussi PVC armé, peut convenir à toute forme et à tout type de bassin, sauf ceux déjà étanches.  La membrane sera découpée, fixée et soudée dans un bassin propre et lisse. Sa durée de vie peut atteindre  25 ans en moyenne.

Le polyester stratifié : appelé aussi « polyester armé de verre », ce revêtement semi-rigide est appliqué sur la structure d’un bassin généralement maçonné, non hydrofugé, et dont les pièces scellées disposent de brides de serrage avec joints. Il est composé de plusieurs couches de mat de verre posées imprégnées de résine, et d’une double couche de gel-coat. Sa durée de vie est estimée à une trentaine d’années.

 

Les revêtements dépendants du support

Les carrelages : ce revêtement est principalement utilisé pour les piscines béton étanches utilisant la méthode du cuvelage.  La couleur de l’eau changera en fonction de celle(s) du carrelage. La fabrication traditionnelle de ce type de bassin implique une mise en œuvre conséquente et onéreuse.

Les peintures : elles peuvent être à base de ciment, de résines ou de caoutchouc chloré. La peinture sera appliquée en deux ou trois couches sur un bassin propre, lisse et sec. La peinture colore ainsi le bassin et fermes les pores du ciment. La durée de vie de la peinture varie entre 2 et 5 ans, selon le type de peinture utilisé. Avant nouvelle application, pensez à poncer le bassin.

Les enduits : l’enduit ciment hydrofuge complète l’étanchéité d’une piscine béton neuve ou rénovée. Ce revêtement imperméable peut être teinté et lissé, et appliqué avant la pose d’un carrelage ou d’une peinture.

 

Informations prises et pour vous guider dans vos choix…

logo-piscine-bien-etre-2017

Retrouvez tous les professionnels de la piscine
au 
Salon Piscine & Bien-Être
du 02 au 10 décembre 2017
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 3.2.

 

           Alliance-Piscines-logo   Excel-piscines-logo diffazur-piscines-logo logo-irrijardin    Piscinelle-Logo     piscine-provence-polyester-logo     steel-and-style-logo      Zodiac-Original-by-Waterman-LOGO

 

 

 

 

Installer son spa à l’intérieur ou à l’extérieur ?

 

Il n’est pas toujours chose aisée de choisir entre spa d’intérieur et spa d’extérieur.
Vous souhaitez en profiter toute l’année sans avoir à mettre le nez dehors, ou vous préférez plutôt vous détendre tout en admirant la nature environnante ?
Le choix peut être cornélien.
Miss Pool vous rappelle les avantages et inconvénients de chaque solution afin de vous aider à y voir plus clair.

 

Spa-intérieur-Clair-Azur

 

Le choix de la localisation de votre spa dépendra principalement des paramètres suivants :

– L’usage : besoin de détente et envie d’un espace cocooning ? Le spa d’intérieur est fait pour vous. Vous privilégiez la convivialité et le partage ? Optez pour un jacuzzi en extérieur.
– La taille et la forme : installer un spa requiert une surface assez grande afin de pouvoir y accéder facilement, sachant qu’il vous faudra également prévoir l’emplacement du local technique (pour un spa extérieur). Pensez donc à prendre les mesures de son futur environnement afin de choisir le modèle adéquat. 

 

LE SPA D’INTÉRIEUR

Privilégiez le spa en intérieur si souhaitez acquérir un spa pour des raisons thérapeutiques. Cela vous permettra de procéder à vos séances de relaxation en toute intimité et dans le calme.

Les avantages

– Vous pourrez en profiter toute l’année, et ce, quelle que soit la météo ;
– Intimité et discrétion seront les maîtres mots ;
– Il ne craindra pas le gel donc il ne sera pas nécessaire de le faire tourner en permanence, ce qui vous permettra de réaliser des économies d’énergie ;
– Son entretien sera facilité, puisque vous n’aurez pas à vous soucier des salissures extérieures ;
– Il n’est plus nécessaire de disposer d’un jardin pour posséder un jacuzzi ;
– Transformez votre salle de bain traditionnelle en une réelle pièce dédiée à la détente et au bien-être.

Les inconvénients

– Vous devez disposer d’une pièce assez grande pour y installer votre spa ;
– Assurez-vous que le sol résistera au poids maximal de votre spa ; un renforcement pourra être requis, augmentant le budget total ;
– N’oubliez pas l’aération: un jacuzzi produit plus de chaleur, et donc plus d’humidité qu’une piscine. Afin d’éviter tout désagrément lié à l’humidité (moisissure, dégradation du sol et des murs, etc.), dotez-vous d’un bon système de ventilation ou d’un déshumidificateur ;
– La pièce accueillant le spa doit être composée de matériaux de préférence étanches, résistants à l’eau et aux produits chimiques.

 

Spas-intérieur

 

LE SPA D’EXTÉRIEUR

Le spa en extérieur est l’option choisie par 70% des propriétaires de spa. Zoom sur ses points positifs et ses contraintes.

Les avantages

– Les contraintes techniques seront moindres: l’installation nécessitera simplement une surface stable et plane. Dans certains cas, vous serez peut-être amené à couler une dalle en de béton mais vous n’aurez pas autant de travaux que pour un spa intérieur ;
– Son montage et assemblage seront simplifiés ;
– Son coût total sera donc moins important;
– Oubliez les problèmes d’humidité ;
– Apportez une touche esthétique et de la valeur à votre jardin;
– Qui ne rêverait pas d’un massage dans une eau chaude à la belle étoile ?

Les inconvénients

– Un jardin d’une surface assez grande sera tout de même nécessaire, car il vous faudra également installer le local technique;
– L’emplacement de votre futur spa sera primordial : pas trop exposé au soleil pour éviter une usure trop rapide du matériel, facile d’accès, proche du local technique, etc.
– Tout comme pour le spa d’intérieur, pensez à analyser la résistance du sol de votre terrain : la pose d’une dalle en béton ou d’une terrasse pourrait être requise, impliquant un coût supplémentaire !
– La météo: les intempéries pourront vous empêcher de profiter de votre spa. Pour pallier à ce problème, vous pouvez acquérir un abri de spa.

 

Spas-extérieur

 

Choisir d’installer son spa en intérieur ou en extérieur reste avant tout une histoire de de goût personnel, mais cela dépendra également de la taille de votre habitation et de votre jardin ou terrasse, ainsi que l’usage que vous voudrez en faire. Renseignez-vous et prenez en considération tous les paramètres et conditions préalables à l’installation avant de prendre votre décision. Ce choix sera d’autant plus crucial, lorsque l’on sait qu’il est difficile de déplacer un spa un fois installé, rempli d’eau, et raccordé.

Alors, vous avez fait votre choix ?

 

logo-piscine-bien-etre-2017

Retrouvez les professionnels du spa
sur le 
Salon Piscine & Bien-Être 
du 02 au 10 décembre 2017 
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 3.2 !

 

                         logo-aquadisiaque       logo-bluelagoon-spas    logo-clairazur  Coast-spas-logologo-espacespas   logo-europe-spa     logo-irrijardin                                                                                                     logo-nordique-france      logo-softub       logo-steel-and-style

 

Comment sécuriser sa piscine ?

 
Avec plus de 1,8 millions de piscines individuelles sur le territoire, la France est le 2ème pays le plus équipé après les États-Unis.
Mais qui dit piscine, dit sécurité !
Depuis 2004, la loi impose aux propriétaires de bassins d’installer un équipement de sécurité homologué.
Quels sont ces équipements ? Quels sont les bons réflexes à adopter pour des baignades en toute sécurité ? 

Miss Pool vous dit tout !

 

Abrisud-piscine-équipement-sécurité

 

 

1/ Les équipements

En tant que propriétaire d’une piscine, vous avez pour obligation de protéger votre bassin par au moins l’un des quatre équipements ci-dessous :

 

logo-piscineetbienetre

 

Abri de piscine :

L’abri de piscine a de nombreux avantages, car il prolongera aussi la saison des baignades. Mais il représente également un élément de sécurité, en empêchant l’accès au bassin une fois fermé. Assurez-vous que l’abri choisi est conforme à la norme NF P90-309 avant de procéder à l’achat.

 

 

 

Irrijardin-équipement-sécurité-alarme

Alarme immergée ou périphérique :

L’alarme doit être conforme à la règle NF P90-307. Comme son nom l’indique, l’alarme immergée est plongée sous l’eau et se déclenche lorsqu’elle perçoit un mouvement anormal dans l’eau, comme la chute d’un enfant. Lorsqu’elle ne constate pas de mouvement dans l’eau, elle se réactive automatiquement.
L’alarme périphérique, elle, n’est pas installé sous l’eau mais aux abords du bassin. Équipée de bornes infrarouges entourant la piscine, elle sonne dès qu’une personne entre dans son périmètre délimité.
Bien que cet équipement soit pratique et simple d’installation, il implique une présence obligatoire afin de pouvoir réagir en cas de problème. Il est donc conseillé de doubler l’alarme d’un autre élément de sécurité.

 

 

Irrijardin-équipement-sécurité-barrière

 

Barrière de protection :

Elle doit être homologuée de la norme NF P90-306. Pour être conforme, la barrière doit mesurer 1m10 minimum de haut, et doit disposer d’un portillon à double verrouillage simultané, empêchant les jeunes enfants de pouvoir  l’ouvrir. Autre obligation légale, la barrière doit être installée à 1 mètre minimum de la margelle, afin de faciliter l’accès et la circulation des secours autour de la piscine en cas d’accident. Dernier point, elle ne doit pas occulter la vue du bassin, afin de pouvoir surveiller les baigneurs, même d’une longue distance.

 

 

excel-piscines-équipement-sécurité-couverture

 

Couverture de sécurité et volet roulant :

La couverture de piscine, aussi appelé bâche ou volet roulant, doit être conforme à la norme NF P90-308. La loi stipule que, une fois fermée et verrouillée, elle doit empêcher l’immersion involontaire d’enfants de moins de 5 ans, et doit résister au franchissement d’une personne adulte de 100 Kg, et ne pas provoquer de blessure. Attention, toutes les couvertures ne respectent pas cette condition et ne sont donc pas conformes à cette norme. Renseignez-vous et demandez conseil à un professionnel.

 

 

L’acquisition de l’un ou plusieurs de ces éléments de sécurité peut représenter un coût conséquent, mais sachez que vous pouvez encourir un amende de 45 000€ en cas de non-respect de la loi.

 

 

2/ Les bonnes habitudes à adopter pour profiter de sa piscine en toute sécurité

La piscine représente un lieu de convivialité partagé en famille ou entre amis. Mais elle peut aussi être le lieu de malheureux accidents (glissades et chutes aux abords du bassin, noyade…). Afin de les éviter au maximum et de profiter de votre bassin en tout sérénité, voici quelques conseils et réflexes à adopter :

 

-> Sécurisez votre Piscine

Comme expliqué plus haut, il est obligatoire de sécuriser votre bassin par un abri, une couverture, une alarme ou une barrière de protection. Vous respecterez ainsi la loi et aurez l’esprit plus léger si vous avez des enfants en bas âge !

-> Équipez correctement vos enfants

Votre enfant ne sait pas nager, il faut donc le vêtir d’un maillot de bain à flotteurs ou bien l’équiper de brassards. Sachez que la bouée n’est pas recommandée car les enfants peuvent passer au travers.

-> Sensibilisez vos enfants

Il est important d’apprendre à vos enfants à ne pas courir autour de la piscine, comme c’est notamment le cas dans les établissements publics. Cela minimisera tout risque de chute autour du bassin. Aussi, expliquez-leur pourquoi il leur est interdit de s’approcher de la piscine et de se baigner sans la présence d’un adulte.

-> Vigilance constante !

Malgré tous les moyens mis en place, votre meilleur atout restera votre vigilance et votre prévoyance. Ne quittez pas vos enfants, et restez attentifs afin de pouvoir réagir le plus rapidement possible en cas de problème.

-> Apprenez les gestes qui sauvent

En cas d’accident, il sera nécessaire de réagir immédiatement. Tout d’abord, pensez à appeler les secours (le Samu au 15, les pompiers au 18, ou encore le 112, numéro d’urgence). Ensuite, il vous sera demandé d’intervenir sur la victime en attendant les secours. Sachez que les gestes à effectuer seront différents selon le cas de figure. Cependant, ces gestes vous seront demandés uniquement si vous avez suivi une formation au préalable ! Renseignez-vous auprès des centres de secours de votre région pour suivre une formation.

 

Abridéal-piscine-équipement-sécurité

 

Vous avez à présent toutes les clés en mains pour profiter des baignades en toute sérénité !
logo-piscineetbienetre

Retrouvez tous les professionnels de la piscine et de l’abri
au 
Salon Piscine & Bien-Être
du 02 au 10 décembre 2017
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 3.2.

 

                       Abridéal-logo     abris-venus-logo       abrisud-logo       Alliance-Piscines-logo   azenco-logo diffazur-piscines-logo                                                   cintral-logo Excel-piscines-logologo-irrijardin    Piscinelle-Logo    sokool-logo  steel-and-style-logo      Zodiac-Original-by-Waterman-LOGO

Abri de piscine bas : un choix esthétique et discret

 

Afin de couvrir votre piscine, pourquoi ne pas opter pour un abri bas ? Facile d’utilisation, discret et esthétique, il vous permettra de découvrir totalement ou partiellement votre bassin.

Démonstration…

 

abridéal-abri-bas-télescopique

 

 

Les caractéristiques de l’abri bas

Un abri est considéré comme un modèle bas lorsqu’il ne dépasse pas 1 mètre de hauteur. Facile à manipuler, Il va réchauffer l’eau du bassin plus rapidement qu’un abri haut, de par le volume d’air réduit entre les parois et la surface de l’eau.

Plus discret que ses cousins de grande taille, il s’intègre facilement dans le paysage et sera votre allié idéal si vous souhaitez allonger la saison des baignades tout en n’obstruant pas la vue qui s’offre à vous.

De plus, l’abri bas est de manière générale, moins onéreux qu’un modèle semi-haut ou haut. Certains modèles vous  sont proposés à partir 2 000€.

Seul « inconvénient », pour pouvoir vous baigner, il vous sera souvent nécessaire de relever ou d’enlever les modules afin d’accéder au bassin. Et si vous retirez  intégralement les modules, aucune sécurité ne sera plus assurée. Vous devrez donc faire installer un autre équipement de sécurité, tel qu’une alarme par exemple. Et surtout, soyez vigilant et n’oubliez pas de recouvrir le bassin dès que la baignade est terminée.

Il vous sera possible de nager sous un abri bas mais vous ne pourrez ni vous tenir debout ni marcher au bord du bassin, comme cela est le cas avec un abri haut.

 

 

L’abri amovible/relevable

abrisud-abri-bas-amovible

 

 

Il a une forme arrondie (« dôme ») et se compose de plusieurs modules qui peuvent être surélevés sur des béquilles, ou déplacés à côté du bassin, afin de le découvrir.

Les modules sont indépendants et fonctionnent séparément.
Si vous souhaiter ôter un ou plusieurs modules de votre abri, il sera préférable d’être deux, une personne de chaque côté du bassin, pour la manipulation.
La surélévation des modules peut être manuelle ou motorisée, selon les modèles.  

 

 

 

 

L’abri télescopique

abris-bas-télescopiques

 

Il dispose de modules de taille croissante, qui coulissent pour s’imbriquer les uns dans les autres pour finir dans un module fixe, tel des tables gigognes. Le plus souvent, ces parties coulissent grâce à des roulettes et/ou à des rails. Le système d’ouverture/fermeture peut également être motorisé sur ce type d’abri. 

Ce modèle permet de découvrir entièrement ou partiellement votre piscine, en laissant par exemple une partie à l’ombre, et l’autre au soleil.
Il est idéal notamment pour les piscines de grandes dimensions ou les bassins larges. Cependant, son installation nécessite un espace assez conséquent tout autour de la piscine, avec une plage d’un mètre minimum.
Comptez 6 000€ minimum pour un abri télescopique bas.
C’est aujourd’hui l’un des modèles les plus prisés, car il se manipule facilement et rapidement, et  s’intègre parfaitement à l’environnement.

 

 

 

 

L’abri bas est un modèle très populaire chez les propriétaires de piscines privées, grâce à ses avantages incontestables et à son prix souvent plus attractif que les autres types d’abris.
Propriétaire d’un bassin semi-enterré ou hors-sol ? Pas de panique, l’abri bas s’adapte à tous les types de piscines !

 

logo-piscine-bien-etre-2017

Retrouvez les professionnels de l’abri
sur le Salon Piscine & Bien-Être 
du 02 au 10 décembre 2017 
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 3.2 !

 

          abridéal-logologo-abris-venus logo-abrisud logo-azenco  cintral-logo logo-irrijardin   logo-sokool

 

Comment choisir votre abri de spa ?

 

Vous avez un spa extérieur et souhaiteriez en profiter tout au long de l’année, quelle que soit la météo ?

Miss Pool vous guide pour choisir au mieux l’abri qui vous convient !

 

abris-spa-535x350

 

Pourquoi choisir un abri de spa ?

Tout comme l’abri de piscine, le modèle pour spa possède lui aussi de nombreux avantages :

– Il protège votre jacuzzi du froid, des intempéries, et de tout type de pollution extérieure ;
– Il sécurise l’accès et la zone autour de votre bain à remous;Il préserve la qualité de l’eau de votre spa ;
– Il facilite son entretien, en empêchant les débris et insectes de se déposer à la surface de l’eau.

 

Mais le gros avantage de ce produit est qu’il vous permet de prolonger le plaisir et d’utiliser votre spa à tout moment de l’année ! Protégé(e) de la pluie ou de la neige en hiver, et à l’abri d’un soleil trop fort, vous pourrez alors profiter de votre spa en toute saison !
Ce paramètre est d’autant plus intéressant lorsque l’on sait que l’on aura tendance à utiliser davantage son bain à remous en automne-hiver plutôt qu’en printemps-été, de par la température élevée de l’eau (en moyenne 37 à 40°C).

De plus, si vous optez pour un abri fermé, choisissez-le suffisamment grand pour créer un réel espace de bien-être dédié à la détente et à la relaxation. Cette petite pièce vous permettra de ranger votre matériel, de vous changer avant votre séance, ou encore d’aménager un coin cocooning selon vos désirs.

 

abris-spa-2-535x350

 

Comment choisir son abri de spa ?

Abris ouverts, fermés, ou adossés, gazebos, souples, gonflables ou amovibles, avec toit ou portes coulissantes, de forme ronde ou carrée, en bois, acier, aluminium ou même PVC, faites votre choix, il y en a pour tous les goûts !

Autant pour une question de confort que d’esthétisme,  pensez à sélectionner votre abri de spa en fonction de son futur environnement, pour qu’il puisse s’intégrer parfaitement à votre jardin.
Votre choix final dépendra notamment de l’utilisation que vous souhaitez faire de votre jacuzzi, mais également de votre budget.

 

– Le Spa ouvert : il vous abritera de la pluie ou de la neige, mais pas des températures fraîches ni du vent. Il sera généralement moins onéreux qu’un modèle fermé. Prévoyez un budget d’environ 1 700€ pour un modèle entrée de gamme et jusqu’à 8 000 € pour les abris ouverts haut-de-gamme.

Le Spa fermé : il vous protégera de tout type d’intempérie et isolera la pièce du froid en hiver. Ouvrez les parois coulissantes en été, pour une grande ouverture sur votre extérieur. Son prix diffère en fonction des modèles, tailles et gammes, mais comptez en moyenne entre 8 000€ et 15 000€ pour un abri carré ou rectangulaire, et entre 14 000€ et 30 000€ pour un modèle de forme ronde.

Le spa adossé : ce modèle vous protégera lui aussi des intempéries et du froid. Installé contre un mur de votre habitation, il s’agit d’un abri très solide, qui alliera parfaitement praticité et esthétisme. Vous pourrez accéder à votre jacuzzi directement de l’intérieur de votre maison, en prévoyant une porte à cet effet. Vous pouvez opter pour un modèle adossé ouvert ou fermé, motorisé ou non, télescopique ou modulable, le choix est large. Son prix dépendra du modèle que vous sélectionnerez.

 

sokool-abri-spa-535x350

 

Offrez à votre spa l’abri qu’il mérite pour prolonger le plaisir de la détente et de la balnéothérapie !

logo-piscine-bien-etre-2017

Retrouvez les professionnels du spa
sur le 
Salon Piscine & Bien-Être 
du 02 au 10 décembre 2017 
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 3.2 !

 

                             abris-venus-logo     abrisud-logo     azenco-logo     CLAIR-AZUR-LOGO      crown-pavilions-logo    ESPACES-SPAS-logo                                                                                                                          Europe-Spa-logo    softub-logo     sokool-logo

 

Implanter sa piscine : distances légales et voisinage

 
Qu’il s’agisse d’une piscine creusée, semi-enterrée ou bien hors-sol, certaines lois sont à observer en matière d’implantation de votre futur bassin.

Miss Pool vous éclaire sur les distances légales à respecter.

 

piscinelle-distances-légales

 

Distances légales et voisinage

Nous souhaitons tous pouvoir profiter de sa piscine à l’abri des regards et en toute discrétion. Et si votre voisin est l’heureux propriétaire d’un bassin, vous apprécierez de ne pas être dérangé par le bruit généré par les baignades ou le matériel nécessaire au bon fonctionnement de la piscine (pompe, etc.).  Pour cela l’implantation de votre bassin devra suivre des règles strictes, encadrées par la loi.

Ainsi, le Règlement National d’Urbanisme (RNU) impose une distance minimum et obligatoire de 3 mètres entre les abords de votre bassin et la clôture de votre voisin. Soyez donc  particulièrement vigilant si vous souhaitez implanter votre future piscine en limite de propriété car en cas de non-respect des règles en vigueur, votre voisin pourra en avertir la mairie et engager une procédure judiciaire.

 

Les plages et margelles de votre bassin

Sachez que si les margelles et la terrasse de votre bassin ne sont pas surélevées et sont situées au niveau de votre terrain, la distance d’implantation sera calculée par rapport aux bords de la piscine. À contrario, si les margelles et la terrasse sont surélevées, leur altitude devra être prise en compte et la distance devra être calculée à partir du bord de la terrasse.  Faites donc attention à ce point avant de débuter les travaux de construction.

 

excel-piscines_distances-légales

 

Distances légales et voie publique

Il existe une distance minimum entre votre piscine et votre voisin, mais également entre votre bassin et la voie publique. Ainsi, si vous habitez hors-agglomération, l’article R. 111-6 du Code de l’Urbanisme stipule qu’il doit y avoir une distance minimum de 40 mètres entre votre piscine et l’axe autoroutier le plus proche, et 25 mètres minimum entre votre bassin et l’axe de routes à grande circulation le plus proche.  Pensez donc à vous renseigner auprès de votre mairie concernant les formalités administratives en vigueur liées à la construction et à l’implantation d’une piscine dans votre commune. 

 

Les spécificités locales

Bien que la loi impose une distance obligatoire de 3 mètres minimum pour les bassins en limite de propriété, cette distance peut être plus importante en fonction des spécificités locales. Avant d’entamer la construction de votre bassin, pensez donc à vous rendre à votre mairie pour consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) et vous assurer de respecter la législation en vigueur.

 

Idéalement, gardez vos distances…

Si votre terrain vous le permet, implantez votre piscine le plus loin possible de votre voisin. Car même si vous respectez la loi en matière de distance légale minimum, un voisin mécontent pourra invoquer le droit des tiers s’il estime être victime d’un abus de droit ou d’un trouble anormal du voisinage.

 

Diffazur-piscines-distances-légales

 

Afin de profiter de votre bassin en toute discrétion et éviter tout conflit avec le voisinage, pensez-y !

logo-piscineetbienetre

Retrouvez tous les professionnels de la piscine
au 
Salon Piscine & Bien-Être
du 02 au 10 décembre 2017
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 3.2.

 

                                                      Alliance-Piscines-logo   Excel-piscines-logo diffazur-piscines-logo logo-irrijardin    Piscinelle-Logo      steel-and-style-logo      Zodiac-Original-by-Waterman-LOGO

La filtration de votre piscine

Piscines & Spas magazine – n°238, Juin – Août 2017

 

La qualité de l’eau de la piscine dépend prioritairement de cette étape indispensable, préalable au traitement chimique. Revue des procédés et des équipements disponibles sur le marché, pour comprendre les conseils de votre piscinier et vous aider dans votre choix.

 

 

Une eau belle et saine, tel est le souhait de tous les propriétaires de piscine. Pour obtenir un résultat cristallin, tant pour le plaisir des yeux que celui du bain, il faut associer à la bonne circulation de l’eau une filtration optimale et un traitement adapté. L’eau du bassin recueille deux sources de pollution. Il y a les particules visibles à l’œil nu apportées par la nature et les utilisateurs, et les particules invisibles qui contaminent l’eau. Les premières étapes sont gérées par la filtration (action physique), les secondes par le traitement (action chimique).

 

Première filtration, le skimmer

Cette pièce essentielle assure une mission de la plus haute importance car elle permet l’aspiration de surface et élimine par écrémage le film superficiel de l’eau, zone de prédilection pour la plupart des germes et déchets (poils et cheveux, produits solaires, insectes, pollen, et autres végétaux…).
Le skimmer est équipé d’un panier facilement accessible pour récupérer les végétaux, insectes et autres gros débris, et d’un volet pour n’aspirer que les quelques millimètres d’eau à écrémer.

 

Le mouvement de l’eau

Pour qu’elle entame son parcours de filtration, l’eau doit suivre un sens de circulation cohérent à l’intérieur du bassin. Plusieurs dispositions sont possibles en fonction de la forme de l’implantation pour réaliser un brassage et une giration efficaces.
Généralement, les skimmers (aspiration de l’eau) et les buses de refoulement (injection de l’eau filtrée) prennent place sur des parois apposées.

 

La pompe

Ce mouvement n’est pas le fruit du hasard, il est initié et rythmé par la pompe. Véritable cœur de la piscine, cette dernière sert à aspirer l’eau par les skimmers, à la propulser dans le filtre et la réinjecter dans le bassin par les buses de refoulement.
Si la pompe est positionnée avant le filtre, un préfiltre avec un panier amovible est impératif pour protéger la turbine des grosses impuretés. Celui-ci doit être vidé car l’accumulation de déchets contre les parois proches de la turbine limitera l’efficacité de l’aspiration ou la rendra inopérante. Si la pompe prend place après le filtre, elle ne dispose pas de préfiltre avec panier. Il est alors nécessaire qu’elle soit en charge, donc placée sous le fil d’eau, pour aider à son amorçage.
Pour déterminer la bonne puissance de la pompe, plusieurs points sont à prendre en considération : les dimensions et le volume du bassin, le nombre de pièces d’aspiration, la distance entre la piscine et le local technique, le diamètre et le débit du filtre.

 

pompe-filtration-piscine

 

Le couple pompe/filtre

Il doit être en parfaite osmose. En effet, une pompe trop puissante entraînera une mauvaise filtration car le filtre n’aura pas la capacité de supporter le débit. A l’inverse, une pompe trop faible provoquera rapidement un encrassement du filtre à sable car elle ne saura pas en assurer le décolmatage, ce qui ne sera pas le cas pour un filtre à diatomées ou à cartouche, même surdimensionnée.

 

Vitesse variable ?

Aujourd’hui, certains fabricants proposent des pompent à vitesse variable. Le principe est de faire circuler l’eau en permanence mais avec un débit moindre que les pompes traditionnelles. Quand un modèle classique fonctionne à 14m3/h pendant 12 heures, une pompe à vitesse variable pourra fonctionner à 7m3/h pendant 24 heures pour traiter le même volume d’eau. A ce débit, l’eau est mieux filtrée et traitée en continu et la consommation électrique diminue.

 

Sable, diatomées, cartouche : quel filtre choisir ?

Voici les différents types de filtre proposés sur le marché. Quel que soit votre choix, pensez à sélectionner un matériel qui correspond à la taille de votre bassin, à la puissance de la pompe et aux caractéristiques de l’environnement (végétaux, fréquentation…).

 

Découvrez la suite de l’article dans le n°238 de Piscines & Spas magazine (Juin – Août 2017).

logo-piscinesetspas-magazine

La couverture de piscine : un accessoire indispensable pour votre bassin

Une couverture de piscine vous apportera protection, confort et sécurité. Il s’agit donc d’un accessoire primordial pour tout propriétaire de piscine !

Miss Pool vous explique pourquoi et vous présente les modèles les plus populaires.

 

abrisud-couverture-piscine-coverseal

 

Pourquoi dois-je couvrir ma piscine ?
1. Un dispositif de sécurité essentiel

La couverture de piscine représente avant tout un élément de sécurité qui prévient des risques de noyades des enfants en bas âge. Elle est donc soumise à la norme de sécurité NF P 90-308 avant sa commercialisation.

Attention cependant, une couverture ne sera efficace que si elle est correctement installée, bien fermée et verrouillée. Aussi, n’oubliez pas de prévoir un élément de sécurité supplémentaire, telle qu’une alarme ou des barrières de sécurité autour de votre bassin.

 

2. Une protection efficace

Elle protège l’eau des pollutions extérieures, des débris (feuilles, etc.), des intempéries, ainsi que du froid en basse saison.  Elle lutte contre l’évaporation de l’eau et permet de maîtriser, voire d’augmenter, sa température.

La couverture représente donc un élément essentiel pour tout propriétaire de piscine, qui souhaite avoir un produit qui lui facilitera la vie (entretien plus simple, hausse de la température de l’eau, etc.) et sécurisera l’accès au bassin.

Été comme hiver, pensez donc à couvrir votre piscine dès lors que la baignade est terminée !

 

Cap sur les différents types principaux de couvertures  !

 

 couverture-piscine-barres-motorisées-535x350

 

La couverture à bulles

Il s’agit certainement de la couverture la plus connue.
Elle protège l’eau des pollutions et impuretés extérieures, et permet de conserver sa température. Certains modèles, aideront à augmenter la température de l’eau et permettront de limiter la prolifération d’algues et autres micro-organismes.
De nombreux modèles sont disponibles pour pouvoir s’adapter à toutes les formes de bassins, et peut même être conçue sur-mesure. Vous êtes donc assuré(e) de trouver votre bonheur.
Utilisable l’été uniquement, il vous faudra compléter votre équipement par une couverture d’hivernage adaptée. Mais celle-ci n’étant pas une couverture de sécurité, il faudra veiller à  vous procurer un équipement supplémentaire pour assurer la protection de votre piscine.

Petit conseil d’utilisation, placez le côté à bulles au contact de l’eau, et non pas l’inverse. En cas de trop fortes chaleurs, évitez la bâche à bulles et optez pour la couverture réverbérante.

 

La couverture 4 saisons

Comme son nom le laisse entendre, ce modèle peut être utilisé toute l’année. Plus besoin de changer de couverture pour l’hivernage, donc ! Elle protège votre bassin en hiver, conserve la température de l’eau l’été, et préservera la qualité de l’eau tout en constituant  un bon dispositif de sécurité toute l’année ! À vous de choisir la couverture 4 saisons la plus adapté à votre bassin.

 

La couverture à barres

Assez résistante pour servir de couverture d’hivernage, la couverture à barres est une couverture 4 saisons. Composée d’une toile en PVC, elle est maintenue et renforcée par des barres en aluminium. Plus lourde qu’une couverture « classique », elle se manipule grâce à un enrouleur de bâche à barres, manuel ou motorisé. Ces couvertures présentent l’avantage de s’adapter à un grand nombre de bassins. Pensez toutefois à dégager les abords du bassin.

 

La couverture automatique

Appelé également couverture motorisée ou volet roulant, la couverture de piscine automatique vous apportera confort absolu ! Placée sur la piscine, elle se déroule très facilement, à l’aide d’une clé ou d’une télécommande. Selon les modèles, elle peut être hors-sol ou bien immergée, et installée avec ou sans rails. C’est la couverture idéale pour protéger votre bassin en toute discrétion.

Installée et utilisable toute l’année, il s’agit là aussi d’une couverture 4 saisons. Très solide et rigide, la couverture automatique assure la sécurité autour de votre bassin et prévient de toute chute dans l’eau. Attention cependant si vous disposez d’une piscine de forme libre, il sera peut-être plus compliqué de vous équiper de ce type de modèle.

 

couverture-piscine-automatique-535x350

 

Pratique, esthétique et astucieuse, la couverture de piscine est l’élément indispensable à votre bassin. Assurez-vous qu’elle est conforme à la norme NF P 90-308 et n’attendez plus pour l’installer !

logo-salonpiscineetbienetre

Retrouvez les professionnels de la couverture de piscine
sur le 
Salon Piscine & Bien-Être 
du 02 au 10 décembre 2017 
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 3.2 !

 

                                                                     abrisud-logo        azenco-logo             logo-irrijardin