Bien-être et plaisir de l’eau, loisirs et sports aussi… et peut-être même « spectacle » !

Considérée comme un luxe dans les années 60 avec l’essor des résidences secondaires, la piscine profite à la fois du boom économique de la France après la crise pétrolière de 1973 et du boom des loisirs. En 50 ans, le petit carré bleu est devenu une nouvelle pièce de la « maison », un lieu de vie à part entière qui concentre les notions de plaisir, de convivialité, de bien-être en famille et entre amis. La piscine a même estompé la frontière entre extérieur et intérieur de l’habitat selon la tendance actuelle de l’« être aussi bien dedans que dehors ».

Dans le même temps, l’envie d’équipements de bien-être s’affirme, inspirée pour partie par les modes de vie nordiques et orientaux et les tendances américaines. Saunas et hammams ont fait une entrée en force. Mais les spas se sont aussi imposés ; aujourd’hui les limites sont même floues entre certains équipements. L’escalier de piscine qui offre les massages d’un spa, le spa de nage qui offre des possibilités de piscine… Il y en a absolument pour toutes les envies, pour tous les styles de vie, dans toutes les régions et pour tous les espaces… et les fabricants redoublent de créativité et d’innovations, pour l’intérieur comme pour l’extérieur.

 

 

Saunas et hammams sont des équipement basés d’abord sur la chaleur

Si la question « piscine ou spa ? » peut légitimement se poser, et même si les différences sont le plus souvent suffisamment notables entre eux pour justifier d’acquérir l’un et l’autre, ces deux équipements sont d’abord intimement liés à l’eau et n’offrent aucune comparaison possible avec saunas et hammams. Ces derniers se fondent avant tout sur la chaleur, le sauna avec une chaleur sèche, le hammam avec une chaleur humide. Petits rappels sur ces installations particulières.

twenty26-spa-tonneau-ub-200b-2
● Le sauna, c’est la chaleur façon nordique

Présent depuis deux millénaires en Scandinavie, le sauna traditionnel procure une chaleur de 75 à 100°, avec une hygrométrie de 15 à 20 %. Cette chaleur assure relaxation, soulagement de la douleur, et anti stress. Convivialité, détente et bien-être sont donc à l’honneur, pour des personnes en bonne santé et en respectant les règles d’usage de cette méthode. Accessibles chez nous initialement en ville, dans les clubs de sports et de bien-être, ils peuvent facilement être installés à domicile pour un usage familial. Il existe de très nombreux modèles dans de larges gammes de prix. Liés à l’image du Nord, du bois, ceux en résineux scandinaves notamment connaissent un vrai engouement. Leur esthétique incomparable les rend particulièrement attractifs.

Reste que l’acquisition d’un sauna passe par une excellente information afin de bien comprendre tous ses intérêts et ses limites ; et son usage mérite également une bonne connaissance des pratiques et rituels. Le rôle de conseil des professionnels fabricants ou revendeurs/installateurs est donc particulièrement indispensable à ces niveaux.

 

 

sauna-infrarouge-4-2● Le hammam apporte les bienfaits de l’Orient

Également millénaire, le hammam est plus méditerranéen, plutôt du Moyen-Orient aussi. Il s’utilise à des températures moins élevées, de 40 à 50°, avec une humidité de 100°, et se supporte aisément, grâce à la vapeur d’eau. La chaleur calme les tensions musculaires et les courbatures, elle favorise aussi le sommeil. Alliée à l’humidité, elle favorise l’élimination des déchets par la transpiration, nettoyant l’épiderme en profondeur. Des essences d’eucalyptus ou de pin, apaisantes, peuvent être ajoutées à la vapeur.

L’usage du sauna est bien moins restrictif que celui d’un sauna, et n’est déconseillé que dans les cas suivants : problèmes rénaux, premiers mois suivant une opération chirurgicale, problèmes de tachycardie, difficultés respiratoires chroniques et problèmes de varices, varicosité et rosacée (couperose). Pas de hammam pour les femmes enceintes, non plus. Pour toutes les autres situations, la pratique du hammam est bienfaisante à de très nombreux niveaux. Traditionnellement cet équipement est une véritable « pièce », un aménagement en dur à la décoration très soignée et dans des formes orientales particulièrement envoûtantes. Rechercher ce charme si particulier du hammam mérite précisément de prendre conseil auprès des professionnels. Si les saunas sont assez facilement des équipements qui peuvent vous suivre lors d’un déménagement, sous leur forme cabine, le hammam en dur apporte une vraie plus-value à votre habitat en cas de vente.

 

 

 

 

spa-infinity-h695-2-2Quand le spa procure les bienfaits liés à l’eau…

Imaginé voici plus de 50 ans, le spa reste une « invention » contemporaine qui se fonde sur les bienfaits liés à l’eau douce en mouvement. Le principe fait appel des jets multiples de massage et à une eau chauffée (ne pas dépasser 40 °C pour les adultes, 30 °C pour les enfants.). Le spa soulage le corps et l’esprit, tout en procurant détente et bien-être. De diverses tailles, il s’utilise seul ou à plusieurs, autant pour se relaxer que pour produire un effet thérapeutique plus poussé.

Ses contrindications sont minimes. Les femmes enceintes et les personnes ayant des problèmes cardiovasculaires, du diabète ou une obésité affirmée, par exemple, gagneront à prendre avis auprès de leur médecin, ce que préconisent les fabricants, par précaution. Plus certainement, l’ingestion d’alcool, de médicaments et de drogues est fortement déconseillée avant d’utiliser le spa, mais cela est vrai également dans la plupart des cas d’usage de piscine aussi (et de sauna ou hammam !). Un spa, comme une piscine également, n’étant en aucun cas une « baignoire », l’utiliser pour se « rafraîchir » après des exercices physiques intenses est une grave erreur… à éviter absolument. Ces écarts relevant plutôt d’anomalies dans l’usage, il faut considérer que les spas apportent avant tout de multiples bienfaits. La relaxation est une évidence (relâchement de la tension nerveuse, effet antistress, désintoxication de l’organisme, apaisement général…), mais l’effet analgésique du processus « spa » apaise aussi les douleurs (rhumatismes, arthrites, douleurs dorsales…).

La tendance actuelle est d’ajouter divers principes et équipements sensoriels dans le spa, avec des approches telles que la chromothérapie, l’aromathérapie, la luminothérapie, la musicothérapie.spa-infinity-h695-4-2 Si les unes et les autres agissent à des degrés divers et plus ou moins réellement reconnus sur l’organisme (cela dépend aussi des personnes), toutes apportent des bienfaits sur le moral, en réduisant par exemple l’anxiété. Et quand le moral est bon, les douleurs sont encore mieux soulagées.

 

 

Quand spas et piscines se rencontrent

Choisir entre piscine et spa n’est plus du tout une question anodine. Concepteurs et fabricants vont très loin dans les deux domaines et les rapprochent également de plus en plus souvent dans des produits de toutes tailles et toutes formes, pour tous les budgets. Les combinés sont astucieux et procurent de multiples sensations. Et dans ce domaine, les petits espaces, par exemple, ne sont plus du tout une contrainte : on trouve des piscines avec nage à contre-courant et des spas de nage. Aux grands espaces les combinés spa + piscine à contre-courant…

 

● Nager dans la piscine, se détendre dans l’eau bouillonnante du spa

Parmi les possibilités, le spa indépendant intégré au bassin de la piscine. cr4b_toulouse_2014_bis-2Cette solution peut s’adapter sur des bassins maçonnés sous réserve de prévoir des parois pour l’espace spa. Il existe également des piscines incluant dès leur conception un coin spa : l’espace balnéothérapie fait bloc avec le bassin, mais les parties techniques piscine et spa sont séparées. En effet, les avantages de l’hydrothérapie ne sont réels que si la température de l’eau est au plus proche de celle du corps, et en tout cas jamais en dessous de 33 °C. Facile donc d’imaginer l’impossibilité d’atteindre une telle température si le spa n’est pas indépendant du bassin. Notez qu’il existe des installations assez remarquables comme les spas à débordement, dont l’eau s’écoule dans le bassin de la piscine. C’est visuellement magnifique, mais la température du spa et de la piscine ne sont pas gérés de manière distincte. L’eau chaude du spa adoucit celle de la piscine par débordement.

 

● Le spa de nage… et de sport, un condensé de bienfaits

Le spa de nage se décline en divers modèles et de nombreuses tailles. Il couple les avantages d’un spa classique et d’une piscine avec bloc à contre-courant. Dans sa version « une zone », le système est équipé d’une partie balnéothérapie située dans le même bassin que la partie nage. Le système à deux zones est un must en ce sens qu’il comprend une partie nage avec système de filtration et de gestion de la température (la nage à contre-courant impose une eau d’environ 34 °C), et une partie balnéothérapie à 37 °C ou 38 °C. Dans le grand bain, il est très facile de faire de l’aquagym aussi.
Parfait pour qui dispose de petites surfaces à réserver pour son aménagement, le spa de nage s’imagine aussi bien en intérieur qu’en extérieur, comme les spas de relation simples et certaines piscines d’ailleurs.

 

 

cr4b_grignanReine du loisir et du spectacle… la piscine

Enterrée, semi-enterrée ou hors-sol, point d’eau, grand bain, les piscines se déclinent en construction en dur, coques polyester ou associées au bois, en miroir d’eau ou à débordement, en couloir de nage et… en baignade naturelle et écologique.
S’il existe de toutes petites piscines pour espaces restreints, si certaines piscines s’effacent après usage sous la terrasse en bois, dans la grande majorité des cas, faire le choix d’avoir une piscine reste guidé par une envie mêlée d’esthétique (et de présence réconfortante de la vue, voire du son de l’eau) et d’espace ludique autour duquel s’organise le repos, la vie en famille, les rencontres entre amis. Les questions liées à la sécurité, gênantes dans les débuts de la réglementation, ont trouvé diverses solutions qui permettent de renouer avec la beauté que peut procurer un joli bassin.

● Ces piscines qui font le spectacle !

Partie intégrante et constitutive du décor la « piscine » peut assurer un véritable spectacle en plus de ses fonctions de loisir. C’est le cas des magnifiques et très « opposées » piscines miroirs et baignades écologiques (ou étangs de baignade). Les premières peuvent s’assimiler à des œuvres contemporaines d’extérieur, à même d’apporter une dimension de pureté presque philosophique dans l’espace, et les secondes sont des créations particulièrement respectueuses de l’environnement qui contribuent à la biodiversité locale tout en offrant le charme indéfinissable des petits plans d’eau naturels. Notons qu’il existe aujourd’hui des piscines écologiques dont l’aspect ressemble à s’y méprendre à des piscines traditionnelles. Pour le spectacle, on imagine aussi les merveilleuses plages de baignade qui ont le pouvoir de faire voyager en restant chez soi, et bien sûr toutes les piscines à débordement et les bassins à affleurement d’eau, sous réserve que le cadre qui les accueille soit à la hauteur de leurs atouts.

● Piscines coques, du kit au « prêt à nager »

La piscine monocoque est une idée déjà certes ancienne, mais qui a beaucoup évolué pour tendre vers l’excellence et intégrer les meilleurs technologies et composants tant pour en améliorer les performances et la durabilité que l’entretien et la capacité à y allier des équipements annexes de confort et de plaisir. Issues le plus souvent des technologies du polyester renforcé, inspirées de celles utilisées en aéronautique ou dans les industries navale et automobile, ces piscines offrent solidité, étanchéité, et sécurité. Le produit est invariable aux intempéries. Les renforts en polyester agissent de façon compensée avec le poids et la pression de l’eau. Les modèles à ceinturage d’acier ne nécessitent pas de ceinturage béton, ce qui ajoute à la facilité de pose. La piscine monocoque est bien adaptée en terrain à contraintes restreintes (peu pentu, stable et non rocheux), avec une installation rapide et simple, à monter soi-même ou en « prêt à nager ». Livrée par camion-grue, sa mise en place est directe dans le creusement prévu à cet effet. Certains modèles existent avec volet immergé intégré, et les coques en polyester permettent de s’accorder avec des régulateurs de chauffage ou chauffage direct. Des options les buses de massage, la nage à contre-courant ou la balnéo avec buses intégrées dans les marches de l’escalier sont proposées faisant de la piscine coque un bel aménagement… accessible financièrement pour de nombreux ménages.

 

 

Article par :

Maison & Jardin - logo

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *