Les 8 critères à connaître avant de faire construire sa piscine

Acheter ou faire construire une piscine est un projet important. Il est donc essentiel de ne rien laisser au hasard avant de débuter son projet.
Miss Pool vous rappelle les principaux paramètres à ne pas négliger pour un projet réussi.

 

piscinelle-couloir-nage

 

1. L’emplacement

Votre terrain vous permet d’accueillir une piscine et vous allez pouvoir réaliser votre rêve ? Il vous faut à présent réfléchir à la localisation idéale de votre futur bassin.

Renseignez-vous tout d’abord auprès de la mairie de votre commune, car bien souvent, il vous faudra respecter un cahier des charges précis, notamment concernant les distances minimum à respecter afin de ne créer aucune nuisance sonore ou de visibilité pour votre voisinage.

Parallèlement, commencez à réfléchir également aux équipements que vous souhaiteriez y intégrer (éclairage, escalier de piscine, abri, etc.) et qui ne pourront pas toujours être ajoutés par la suite.

Aurez-vous assez d’espace pour circuler aisément autour de la piscine ? Si la réponse est non, attention, car vous pourriez rencontrer des difficultés pour entretenir et nettoyer l’eau du bassin.

 

2. Le type de piscine

Lorsque l’emplacement sera défini, il vous faudra déterminer, en fonction de vos goûts, de vos besoins et de votre budget, le type de piscine que vous souhaitez acquérir : une piscine coque, en kit, en béton… Les professionnels proposent aujourd’hui de très nombreuses possibilités, de toutes les formes et de toutes les tailles quelle que soit l’option choisie.
Le type de construction que vous aurez choisi déterminera également la nature et le nombre de démarches administratives (permis de construire ou simple autorisation, etc.).

Par exemple, une piscine enterrée demandera plus de travaux et un budget plus conséquent qu’un bassin hors-sol, et le rendu d’un point de vue esthétique sera également très différent.  Votre piscine devra parfaitement s’adapter à son environnement, en fonction du climat et de la végétation de votre région, à l’architecture de votre maison, à l’utilisation que vous souhaitez en faire ainsi qu’à votre budget. Renseignez-vous sur les différentes offres et n’hésitez pas à comparer les prix avant de vous décider.

 

3. La structure

L’installation d’une piscine est un investissement pour votre bien-être au quotidien mais aussi une plus-value certaine pour votre bien immobilier. S’intégrant parfaitement à son environnement, elle participe à l’esthétique du jardin et ajoute sans aucun doute du cachet à votre habitation. Ainsi, le choix de la structure est absolument primordial : en bois pour un aspect chaleureux et authentique, en béton pour sa longévité et solidité, la pierre pour un effet naturel, en acier pour une piscine design et moderne, ou bien la coque en polyester pour sa praticité et son coût abordable ?

 

4. Le budget

Il s’agit évidemment d’un des critères les plus déterminants pour définir votre projet.
Vous avez un budget restreint ? Sachez que le bassin hors-sol reste encore la solution la plus économique. La piscine coque, toujours très populaire en France, peut s’avérer être une bonne option également, car beaucoup moins onéreuse que les piscines sur-mesure et personnalisées. Si vous désirez toutefois une piscine enterrée, vous pouvez opter pour la piscine en kit qui reste une solution d’un bon rapport qualité-prix.
Enfin, si votre budget est plus conséquent, les professionnels de la piscine répondront à vos moindres désirs pour un projet totalement personnalisé : piscine miroir, piscine à débordement, piscine en inox ou en parois de verre… voire fond mobile qui vous permettra d’ajuster la profondeur de votre bassin en fonction de vos activités.

 

Diffazur-piscine-miroir

 

5. Le revêtement

Paramètre essentiel car il assure dans certains cas  l’étanchéité de votre bassin. Selon le revêtement choisi, il pourra donner un aspect et une couleur particulière à l’eau. Vous aurez le choix entre les revêtements dits indépendants du support, tels que le liner, le polyester stratifié, la membrane armée et l’enduit, et les revêtements dépendants au support, qui sont la peinture et le carrelage.

 

6. La sécurité de votre bassin

La loi impose  vous imposera d’installer au moins un équipement de sécurité homologué (norme NF P90-309).
Parmi ces équipements : l’abri de piscine, l’alarme, la barrière, ainsi que les couvertures et volets roulants. Il vous faudra donc anticiper  son coût et prévoir un espace suffisant à l’installation et « stockage », en particulier si vous optez pour un volet roulant ou un abri.

 

7. La filtration

La qualité de l’eau dépendra notamment de la filtration et de sa bonne circulation dans le bassin. Pour assurer la filtration de l’eau, il vous faudra vous équiper de skimmers, d’une pompe et d’un filtre adapté à la pompe. L’équipement idéal sera déterminé en fonction de la taille de votre piscine. Demandez conseil auprès des professionnels qui sauront parfaitement vous conseiller.

 

8. Traitement et entretien

Afin de garder une eau claire et saine, votre eau devra être régulièrement traitée avec des produits oxydants et désinfectants (chlore, brome, etc.). Mais d’autres alternatives existent, moins agressives et plus respectables de l’environnement, telles que l’électrolyse au sel ou les ultra-violets.

Là encore, renseignez-vous, comparez et optez pour la solution la plus adaptée à votre projet !

 

abrisud-piscine-abri

 

 

logo-piscine-bien-etre-2017

Retrouvez les professionnels de la piscine
au 
Salon Piscine & Bien-Être
du 02 au 10 décembre 2017
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 3.2.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *