8 conseils pour un hivernage réussi

Tout comme la remise en eau de votre piscine, l’hivernage est une étape cruciale et essentielle pour le bien-être de votre bassin, que celui-ci soit enterré ou bien hors-sol.
Dans cet article, Miss Pool vous procure quelques conseils pour un hivernage réussi.

 

hiverner-piscine-diffazur-piscines

 

Pourquoi hiverner sa piscine ?

Un hivernage réalisé dans les règles de l’art vous permettra de conserver une eau de qualité, et donc d’empêcher la prolifération de bactéries dans le bassin. Un gain de temps (et d’argent) non négligeable lors de la remise en eau au printemps.

Procéder à l’hivernage préviendra le bassin du gel et protégera la structure et les équipements (canalisations, pompe, liner, skimmers, etc.) de votre piscine des dégâts qu’il peut engendrer.

 

Types d’hivernage

Il existe deux types d’hivernage, celui dit total, ou « passif », et celui dit partiel ou « actif ».

  • Hivernage passif : il s’agit de la mise à l’arrêt complet du bassin. La filtration est stoppée, les canalisations sont purgées et une bâche prévue à cet effet recouvre la piscine. L’hivernage passif est à privilégier si vous ne possédez pas de chauffage (pompe à chaleur, abri, etc.) et d’un système hors-gel, ou si vous vivez dans une région aux hivers très froids.
  • Hivernage actif : l’hivernage actif consistera, lui, en une mise au ralenti de la piscine. La filtration fonctionne quelques heures par jour (2 heures en moyenne) et les canalisations ne sont pas hors d’eau. Moins compliqué que l’hivernage total, il vous demandera néanmoins plus d’attention pendant l’hiver, surtout si les températures sont proches de 0°C.  L’hivernage actif est possible pour les piscines dotées d’un équipement de chauffage ainsi que d’un système hors-gel. Si les températures restent relativement douces pendant l’hiver, vous pouvez faire un hivernage actif.

 

hiverner-piscine-abrisud

 

 Nos conseils

1/ Ne videz pas complètement votre piscine

Même si vous effectuez un hivernage total, ne vidangez pas complètement votre bassin car cela pourrait endommager sérieusement la structure de votre piscine, pouvant se déformer ou se fissurer. Cela pourrait également avoir un impact sur les canalisations, ou sur le revêtement intérieur si vous avez opté pour un liner.

Il est généralement conseillé de baisser le niveau d’eau d’environ 10 cm sous les buses de refoulement.

 

2/ N’hivernez pas trop tôt

Les beaux jours ont fait place à la grisaille et la piscine se vide de ses baigneurs ? Oui mais cela ne signifie pas forcément que le moment d’hiverner son bassin est arrivé. En effet, le paramètre déterminant n’est pas la date calendaire mais la température de l’eau.

Évitez donc d’hiverner votre piscine tant que la température n’est pas descendue sous les 12°C à 15°C. Au-dessus de ce seuil, les microorganismes tels que les algues et bactéries peuvent continuer de proliférer. Vous risqueriez donc de vous retrouver dans une piscine verte au printemps…

 

3/ N’hivernez pas trop tard

Le froid, et particulièrement le gel, restent l’ennemi n°1 des piscines et de leurs canalisations. Afin d’éviter tout endommagement, pensez donc à hiverner  votre bassin avant les premières gelées.

 

4/ Équipez-vous de matériel adapté à la saison

Il est primordial de vous procurer l’équipement conçu pour l’hiver, qui protègera votre piscine et empêchera l’amoncellement de feuilles et autres débris pouvant tapisser le fond du bassin et tacher le liner. Parmi ces équipements vous aurez le choix entre la bâche d’hivernage, la bâche 4 saisons (aussi appelée bâche à barres), ou bien un volet roulant. Ôtez donc votre bâche à bulles et rangez-la soigneusement en attendant le retour des beaux jours.

Vous possédez un abri ? Cela dépendra des températures hivernales dans votre région, ainsi que du type d’hivernage que vous allez choisir. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel en cas de doute.

 

5/ Nettoyez votre piscine avant l’ hivernage

Cela parait évident mais il est toujours bon de le rappeler. Pour un hivernage correct et vous éviter un travail fastidieux à sa remise en route, n’oubliez pas de nettoyer votre piscine avant de l’hiverner. Parois, ligne d’eau, fond du bassin, ainsi que le filtre, le préfiltre de la pompe et les paniers de skimmer attendent vos soins.

 

6/ Procurez-vous un produit d’hivernage

Un produit d’hivernage préviendra le développement des micro-organismes dans votre bassin pendant l’hiver et empêchera le dépôt de calcaire, qui pourrait s’incruster sur les parois. Permettant également de stabiliser l’eau sur une longue durée, ce produit sera votre meilleur allié pour un estivage facilité au printemps.

 

7/ Prémunissez-vous du gel

Cela est d’autant plus crucial si vous vivez dans une région où les hivers sont rudes. Pensez donc à acheter des dispositifs anti-gel, tels que les bouchons d’hivernage et les coffrets anti-gel.

 

8/ Surveillez l’eau du bassin, même pendant l’hiver

Même si l’entretien de votre piscine nécessitera moins de temps et d’énergie durant cette saison, pensez tout même à contrôler et à rectifier l’équilibre de l’eau quand besoin est.

 

logo-piscine-bien-etre-2017

Retrouvez tous les professionnels de la piscine
au 
Salon Piscine & Bien-Être
du 02 au 10 décembre 2017
à Paris – Porte de Versailles – Pavillon 3.2.

La Billetterie est exceptionnellement gratuite cette année !

Telechargez-billets-gratuits

 

Alliance-Piscines-logo   aquadisiaque-logo  Aqualift-Logo Excel-piscines-logo diffazur-piscines-logo logo-irrijardin    Piscinelle-Logo   piscine-provence-polyester-logo    steel-and-style-logo      Zodiac-Original-by-Waterman-LOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *